La terrible histoire derrière le plus grand vol en Ligue des Champions

Bienvenue dans votre nouvelle rubrique, Un vendredi, un  match nostalgique !

Aujourd’hui, la rédaction d’Afrique Sports a pris l’initiative de vous faire revivre l’un des plus gros scandales de l’histoire de l’Uefa Champions League avec à l’affiche la demi-finale retour de C1 2009 qui opposait Chelsea, finaliste de l’édition précédente face au FC Barcelone, sorti lui aussi au même stade de la compétition lors de l’exercice 2007-2008.

Nous sommes le mardi 6 mars 2009. Alors que toute Londres attendait avec impatience le deuxième tour du dernier carré de la prestigieuse coupe aux grandes oreilles, les amateurs de foot étaient loin de ce douter du scénario qui rodait autour de l’enceinte mythique du Stamford Bridge.

En ballottage favorable après le match nul vierge (0-0) au Camp Nou, les Blues , accueillent les catalans pour le compte du match retour des demi-finales de l’Uefa Champions League 2008-2009. Bien décidé à décrocher sa première C1 de son histoire, Chelsea, peut compter sur le soutien de ses supporters pour décrocher une deuxième finale de suite et prendre sa revanche sur Manchester United qui avait déjà assuré son ticket pour le dernier match de la compétition.

A peine quelques minutes du coup d’envoi, les londoniens font une bonne entame de match en se montrant plus dangereux sur les occasions. Une domination qui s’avéra fructueuse dès la 9e minute de jeu. En effet, sur la première offensive de Chelsea, la charnière centrale catalane, (Yaya Touré – Gerard Piqué), n’a pu que s’avouer vaincu sur une inspiration géniale d’Essien. Le Ghanéen, sans calcul, plaçait une volée du gauche des 20 mètres sous la transversale de Victor Valdes (1-0).

European Football - UEFA Champions League - Semi-Final 2nd Leg MD12 - Chelsea FC v FC Barcelona | Propaganda-Photo.com

L’ouverture du score aura permis aux hommes d’Hiddink (l’entraîneur de Chelsea à l’époque) de prendre le contrôle total de la partie. Et de s’offrir des balles de break. Mais Victor Valdes s’interposait in extremis devant Drogba (23e) avant de repousser d’une parade réflexe un coup-franc de l’Ivoirien (24e). Une troisième fois, l’attaquant de Chelsea a été en mesure de marquer mais, malgré un crochet sur Piqué, il butait à bout-portant sur le portier espagnol (52e).

Cependant, les Blues ne parviendront jamais à fructifier ses nombreuses opportunités en contre-attaques pour tuer définitivement la partie, malgré l’explosivité du trident Malouda-Anelka-Drogba tout aussi généreux dans les tâches défensives.

De son coté, une organisation parfois déséquilibrée et une fâcheuse tendance à délaisser le côté gauche en l’absence d’Henry, Barcelone a vu sa tâche se compliquer davantage suite à l’expulsion sévère d’Abidal, considéré dernier défenseur après un léger accrochage sur Anelka (66e).

Néanmoins, la sortie discutable d’Abidal n’a pas été la seule erreur d’appréciation de M. Ovredo. Tandis que les Londoniens se sont agacés de l’arbitrage, le Barça a eu le mérite de ne jamais perdre le fil du match.

Je suis passé d'être un arbitre respecté au plus gros idiot de l'histoire en deux heures" - BeSoccer

Jusqu’à ce qu’un décalage de Messi ne trouve Iniesta dont le missile à l’entrée de la surface trompait Cech (1-1, 90e+3). Le seul et unique tir cadré de Barcelone s’est donc révélé le bon, après 180 minutes passées à chercher une solution pour prendre à défaut l’arrière garde de Chelsea.

Vidéo : quand Iniesta douchait Stamford Bridge en 2009

 

Toutefois, l’arbitre norvégien aura laissé de mauvais souvenirs à Stamford Bridge en restant muet sur plusieurs obstructions dans la surface de Victor Valdes, pas toujours à juste titre.  A la fin du match, Didier Drogba, agacé par les injustices arbitrales, lâche face caméra un « f*cking disgrace » (« une putain de honte ») resté célèbre. A cause de sa prestation très controversée, Tom Henning Ovrebo est tenu responsable de l’élimination des Blues et reçoit des menaces de mort. Il a refait sa vie, loin des terrains de foot.

Chelsea - FC Barcelone : l'un des plus grands vols de l'histoire du football | Oh My Goal - YouTube

Les Blaugranas auront donc l’occasion de troubler la suprématie anglaise sur le football européen. Le FC Barcelone retrouvera ainsi l’autre club anglais de Manchester United, le 27 mai à Rome pour la finale de l’Uefa Champions League de l’édition 2008-2009 à laquelle il sortira vainqueur en s’imposant 2-0, grâce aux buts de  Samuel Eto’o et de Lionnel Messi. Quand aux Blues de Londres, ils devront patienter 3 saisons plus tard, pour soulever leur premier trophée de C1 de leur histoire, face aux allemands du Bayern Munich.

Neuf années plus tard, dans une interview accordée au quotidien espagnol Marca, Ovrebo s’est exprimé sur cet épisode sombre de sa carrière qui a coûté la qualification en finale à Chelsea.

« Ce n’était pas mon meilleur jour, ça c’est vrai. Mais ce sont des erreurs que les arbitres peuvent commettre, tout comme ça peut arriver à un joueur ou à un entraîneur. Bien sûr que je ne suis pas fier de ce match, révèle-t-il, avant d’expliquer l’ambiance tendue qui régnait à Londres après la rencontre. À la fin du match, je n’ai parlé à aucun joueur, j’ai quitté le terrain et je suis rentré aux vestiaires. Ensuite, nous avons dû changer d’hôtel, car il y avait de nombreuses personnes hostiles. (…) Il y a eu plusieurs erreurs et tout le monde a un avis sur ces actions, mais j’insiste sur le fait que les entraîneurs et les joueurs font aussi des erreurs et il ne se passe rien. Je suis fier de ma longue carrière. C’est pour ça qu’on ne peut pas se rappeler uniquement de ce match-là. Le problème, c’est que beaucoup de personnes, comme vous (le journaliste), le font.  ». 

 

L’histoire retiendra toutefois ce but légendaire d’Andrés Iniesta, qui avait envoyé le FC Barcelone en finale …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *