Connect with us

Premier League

Victor Moses pourrait envisager un départ de Chelsea !

Published

on

L’arrivée de Maurizio Sarri sur le banc de Chelsea s’est accompagnée d’une panoplie de changements. Beaucoup de joueurs qui, au temps de Conté, étaient incontournables, ont vu leur statut changer et ont été relégués au second plan. Car quand on est capable de mettre un capitaine emblématique tel que Cahill sur le banc, l’italien ne s’est pas gêné de faire de même pour le nigérian Victor Moses. Et le pire c’est qu’on ne peut pas pour le moment lui en tenir rigueur car l’équipe fonctionne comme sur des roulettes et Sarri n’étant pas un grand adepte des révolutions cette situation n’est pas prête de changer du moins sur le moyen terme. Alors le défenseur doit-il encore patienter pour un changement qui n’est pas tout à fait garanti ? Ou dans le cas inverse s’offrir un nouveau défi vers de nouveaux horizons ? Éléments de réponses ci-dessous.

C’était un des hommes providentiels du Chelsea de Conte. Titulaire indiscutable dans son couloir droit au sein de cette défense à trois si chère à l’entraîneur italien, le nigérian était un grand habitué des matchs de championnat. Toujours disponible et en vrai « bouffeur » d’espace, il était d’une importance capitale dans le dernier titre glané par les blues. Cette saison il est frappé de plein fouet par une révolution à grande échelle qui s’est opérée depuis l’arrivée de Sarri. Au même titre que Cahill, le jeune Cristensen et même Fabregas.

Un système de jeu qui ne le convient pas…

Victor Moses a multiplié les postes avec son club. Excentré, latéral, au milieu, il a été essayé partout. C’est vraiment Conté qui a eu la brillante idée de le positionner dans un rôle idéal de piston avec des résultats probants. C’était au sein de ce milieu à trois avec deux pistons qu’il avait montré l’étendue de son talent. Réussite qui lui a valu un statut de titulaire indiscutable. En revanche il se trouve que cette saison, ce secteur de jeu a été totalement renversé à coup de ballets. Sarri, dans son jeu prôné et particulièrement porté sur la possession n’est pas adepte de cette pratique qu’il juge un peu trop défensive. Conséquence directe : retour en une défense en 4, reléguant dans la foulée Cahill, Cristensen et Moses sur le banc au profit de joueurs plus à l’aise à la relance tels que David Luiz et Rudiger. De plus dans une défense à quatre avec un Alonso qui se retrouve dans l’autre moitié de terrain très souvent et Moses qui fait pareil dans le couloir droit peut mettre en péril l’équilibre de cette charnière. A la perte de balle, les blues peuvent se retrouver facilement en danger sur les moindres contre-attaques. Azpilicueta semble partir avec une avance sur ce côté avec en prime le brassard de capitaine ce qui fait que cette situation ne changera pas de sitôt. Alors au regard de toutes ces dispositions, ne serait-il pas plus préférable de changer de club peut-être même à l’intersaison ?

Un transfert, solution très envisageable…

L’adage dit qu’on ne change pas une équipe qui gagne. Et c’est parfaitement valable pour le Chelsea de Sarri. Car depuis le début de la saison, les blues sont toujours invaincus avec une place dans le podium de la Premier League alors qu’ils ont quand même affronté les superpuissances tels que Manchester United et Liverpool. C’est là toute la difficulté  car on ne peut pas réclamer du temps de jeu quand l’équipe tourne bien et c’est le cas à Stamford Bridge. Deux apparitions en Premier League et ce, des bouts de matchs, une rencontre d’Europa League et un autre en League Cup face à Liverpool, un total famélique pour un joueur de la trempe de Moses. Car si on fait le parallèle, il avait pris part à 28 matchs l’année passée et 34 l’année du titre rien qu’en championnat. Ce qui montre notamment son impact hallucinant lors du sacre de Conte en 2017.

L’idée d’un départ ne serait pas quand même à écarter. Car Moses possède un CV et une palette complète pour prétendre à une place de titulaire dans bon nombre de formations européennes. Mieux pourquoi pas opter pour un prêt pour retrouver du temps et montrer ses énormes qualités à son nouveau coach. Si les grands joueurs n’optent pas forcément pour un départ en janvier – ce qui est totalement logique, c’est une saison galère qui se profile pour le joueur nigérian qui a, rappelons le, pris sa retraire internationale. Un prêt en Angleterre serait intéressant car il l’a déjà fait dans le passé et connaît bien le championnat. Un choix qui peut s’avérer payant s’il venait à se concrétiser.

L’arrivée de Sarri à Chelsea n’a fait que des heureux certes mais Moses garde quand même tous les atouts pour s’imposer ailleurs. A lui de faire part de ses envies d’ailleurs auprès de ses dirigeants, pour que toute l’Europe du foot se jette à ses pieds car il a beaucoup à apporter de par ses qualités immenses et son expérience qui n’est plus à douter.

Birane BASSOUM​

"Certaines personnes pensent que le football est une question de vie ou de mort. Je trouve ça choquant. Je peux vous assurer que c'est bien plus important que ça." Un passionné qui déverse démesurément sur la toile son amour du foot africain, mon terrain de prédilection !

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui