Qu’est devenu Mohamed Aboutrika, ex-idole du football égyptien ?

Buteur phare de la sélection égyptienne et acteur décisif des sacres consécutifs des Pharaons, Mohamed Aboutrika est une légende vivante du football africain. Double vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations, sextuple champion d’Égypte et quintuple vainqueur de la Ligue des champions CAF parmi tant d’autres trophées, Aboutrika n’est pas franchement un personnage à présenter sur le continent.

Retraité depuis 2013, il n’a pas changé. Son quotidien beaucoup. Qu’est devenu l’ancienne gâchette d’Al Ahly ? Zoom sur la nouvelle vie du joueur de génie entre reconversion réussie et tourmentes, sur fond d’accusations.

 

Autant se le dire d’emblée, Mohamed Aboutrika figure à coup sûr dans la catégorie des meilleurs footballeurs africains de l’histoire et sans conteste le plus grand joueur égyptien de tous les temps. Car si la superpuissance égyptienne continue d’imprimer une domination sans partage au palmarès de la Coupe d’Afrique des Nations, il le doit sûrement en grande partie à l’ancien milieu offensif. Buteur de génie, footballeur hors pair, l’ancien crack d’Al Ahly a inscrit son nom en lettres capitales dans l’histoire du sport roi.

Sa particularité est évidemment qu’il n’a jamais mis les pieds en Europe malgré son palmarès prodigieux. Tout sauf anodin car celui que l’on surnommait le « Magicien » a son Égypte natale chevillée au corps. Ses exploits les plus retentissants ont été réalisés sous le maillot d’Al Ahly et la sélection égyptienne, donc.

On retiendra surtout qu’il a remporté le championnat d’Égypte à sept reprises, en plus de la Super coupe à quatre reprises. Et comment ne pas l’évoquer, la Coupe d’Afrique des nations porte sa marque de fabrique. Vainqueur de la CAN en 2006, il inscrit le but victorieux en 2008 contre le Cameroun. De quoi mettre définitivement son nom dans les annales du football africain.

À 41 ans, celui qui a été nommé meilleur joueur africain en 2006 est toujours présent dans le gotha du football. Aujourd’hui, il connait une reconversion aussi riche que sa carrière. Consultant pour la chaîne BeIN Sport, où il prodigue ses conseils et décrypte l’actualité du football, le Pharaon navigue toujours en quelque sorte autour du cuir rond.

Fidèle à lui-même, Mohamed Aboutrika ne résigne pas avec des prises de position qui lui valent quelques tourmentes. En effet, malgré une ascension fulgurante dans le monde du petit écran, l’ancien meneur de jeu a également connu quelques remous.

Une retraite très mouvementée…

En 2015, son nom fait un retour inattendu dans l’actualité de son pays. Pour cause, l’acteur majeur de la CAN 2008 voit tous ses biens saisis par la justice égyptienne pour des suspicions de terrorisme. « Aboutrika est l’un des actionnaires d’une société touristique dont les activités se sont révélées en rapport avec l’organisation des Frères musulmans », avait accusé le ministère de la Défense.

Du fait de sa popularité dans la sphère sportive, cette affaire instille un tollé au pays. Il est condamné à un an de prison pour fraude fiscale avec interdiction de quitter le sol égyptien.

Finalement, la justice administrative va annuler la décision des autorités de geler ses avoirs et la légende vit désormais en exil au Qatar. Et fait donc ses apparitions sur le petit écran en tant que consultant de Bein Sport.

L’inscription de son nom sur la liste des terroristes et ses péripéties ne suffiront pas à tenir son image de légende africaine car l’aura et le charisme de Mohamed Aboutrika dépassent largement le cadre strict du sport.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *