«C’est hallucinant ce qu’il fait», Sadio Mané désigne le footballeur le plus pro qu’il ait vu

Sadio Mané a côtoyé plusieurs footballeurs en carrière mais un seul l’étonne par son professionnalisme. Si le Sénégalais avait désigné Roberto Firmino comme le meilleur attaquant qu’il a connu en carrière et El Hadji Diouf, son modèle, le Lion a également rendu un hommage mérité à son coéquipier, James Milner.
Le milieu anglais est le doyen de l’effectif de Klopp et ne souhaite pas arrêter sa carrière sitôt. Quand il fait son entrée en jeu, il donne tout et rend une copie très propre. C’est en fait le joueur le plus polyvalent de l’effectif du technicien allemand. On l’a déjà vu jouer à tous les postes sauf gardien de but et Sadio Mané a un profond respect pour l’ancien Citizen.
«C’est le plus grand pro que j’aie croisé au cours de ma carrière. Chaque jour, il arrive à l’entraînement bien avant tout le monde, pour régler tous les détails. C’est hallucinant ce qu’il fait. En plus, c’est lui qui gère les amendes pour les retards. Dans ce rôle-là, il est très dur.», a révélé le sénégalais à France Football.

Le Quiz : Dans combien de clubs le vétéran de Liverpool James Milner a joué ? Donnez la bonne réponse en commentaire. Le résultat sera dévoilé dans notre vidéo de demain.

Sadio Mané n’a pas tort. Depuis cinq ans, lors des tests physiques de pré-saison, la même scène se répète. C’est bien James Milner qui, malgré ses 34 piges, pousse l’effort le plus loin, et ce depuis 2015. Jürgen Klopp l’adore. Surtout quand on connait l’exigence du gegenpressing si cher à l’entraîneur allemand. Une résistance qui se vérifie en match, où ce bon vieux James ne rechigne jamais à faire le tacle nécessaire ou à sprinter pour venir soulager sa défense en fin de match.
Mais résumer le natif de Leeds à sa seule condition physique serait bien réducteur. Milner possède également une grande intelligence de jeu. Polyvalent à souhait, il peut être aligné à l’arrière latéral, en tant que récupérateur ou comme milieu offensif avec égal bonheur. Un profil apprécié de ses entraîneurs successifs d’autant plus que le numéro 7 des Reds est aussi très à l’aise dans la dernière passe.
Exemplaire dans le jeu, James Milner l’est aussi dans l’acting, dans ce qu’il dégage. Jamais avare en encouragements, en consignes, il a l’étoffe d’un grand capitaine, rôle qu’il partage avec Jordan Henderson.
Et pourtant, sa carrière a commencé un peu plus tôt : le jeune Milner débute en première division à l’âge de 16 ans, avec le club de sa ville, Leeds. Au même âge, il devient même le plus jeune joueur à inscrire un but en Premier League. Nous sommes en 2002, le Brésil de Ronaldo gagnait sa dernière Coupe du Monde et déjà Milner sévissait au milieu. Il était alors la next big thing, « le plus grand talent d’Angleterre » dixit Arsène Wenger. En 2015, peu avant l’arrivée de Jurgen Klopp, il signe gratuitement à Liverpool, qui recrute dans le même temps Christian Benteke pour 46 millions d’euros. Les plus belles lumières naissent dans l’ombre. Aujourd’hui âgé de 34ans, le britannique n’est plus certes titulaire dans l’effectif de Klopp mais quand l’occasion se présente, il montre l’exemple aux jeunes. Il ne cesse de courir, de presser, de tacler, et ses efforts étonnent toujours Sadio Mané qui le vois comme le plus grand professionnel qu’il a connu dans sa carrière.

 

Laisser un commentaire