Euro 2020 : Les horribles menaces de mort reçues par Morata et sa famille

Advertisements

Alvaro Morata a accordé ce jeudi, une longue interview à la radio espagnole Cadena COPE. Au cours de l’entretien, l’attaquant Espagnol a révélé qu’il était la cible de menaces dans son pays après ses prestations décevantes depuis le début de l’Euro.

Advertisements

Après une entame de compétition plus que laborieuse, l’Espagne s’est finalement qualifiée pour les 8es de finale de l’Euro où elle affrontera la Croatie. Des performances poussives qui ont d’ailleurs vivement touché Alvaro Morata et son entourage. Peu en réussite, l’attaquant a été victime d’une vague de menaces et d’insultes sur les réseaux sociaux. Interrogé par la radio Cope, le Madrilène a vidé son sac.

Selon l’avant-centre de 28 ans, les limites ont été franchies. « J’ai passé 9 heures sans dormir après le match contre la Pologne. (…) J’ai reçu des menaces, des insultes envers ma famille, des gens qui espéraient que mes enfants allaient mourir… mais je vais bien. Peut-être qu’il y a quelques années, j’aurais été foutu », a expliqué l’ancien attaquant du Real Madrid, profondément touché.

Il faut dire que Morata n’est pas en grande réussite depuis le début du tournoi. Une seule réalisation marquée malgré une flopée d’occasions. Et pour ne rien arranger, il a été l’auteur du penalty manqué lors de la manita face à la Slovaquie.

« Peut-être que je n’ai pas fait mon travail comme j’aurais dû. Je comprends qu’on me critique parce que je n’ai pas marqué de but, mais j’aimerais que les gens se mettent à ma place et imaginent ce que c’est de recevoir des menaces, d’entendre des gens espérer que vos enfants meurent… Chaque fois que j’entre dans une pièce, je mets mon téléphone à un autre endroit. Ce qui m’inquiète, c’est qu’ils peuvent dire de ma femme, qu’ils le disent de mes enfants. Ils disent tout et n’importe quoi. »

Alvaro Morata, lui, entend bien continuer de « ne rien lâcher et de continuer à donner sa vie pour la sélection. »

 

Publicité
Advertisements

Laisser un commentaire