Geste de grande classe de Messi après la victoire du Barça, chan: Coup dur pour le Cameroun ! Journal

PSG 7ème, Liverpool 5ème, Real Madrid 2ème… Voici les revenus des 20 clubs européens les plus fortunés en 2019/2020

Plus d’un milliard d’euros ont été perdus par les clubs européens en 2019/2020, à cause, a-t-on besoin de le rappeler, de la pandémie de Covid-19. Et à l’issue de cet exercice, d’importants revenus ont été réalisés même s’ils sont loin de ceux obtenus un an avant. Le cabinet d’audit Deloitte nous a dressé le classement des clubs avec les plus gros revenus mais aussi ceux qui ont subi le plus de pertes durant cette période.

Comme à l’accoutumée, le cabinet d’audit anglais Deloitte a réalisé son rapport annuel sur les revenus des clubs de football européen. Et deux infos sont à retenir. D’abord, l’on remarque que le FC Barcelone est le club européen qui a généré le plus de revenus hors transferts en 2019-2020, avec 715,1 millions d’euros, juste devant le Real Madrid (714, 9 millions) et le Bayern Munich (634,1 millions d’euros). Le PSG des qataris lui est 7e (540,6 millions), tandis que l’Olympique Lyonnais est 18ème (180,7 millions d’euros).

La deuxième information de ce rapport se trouve dans les pertes liées à la pandémie du Covid-19. Sur la saison 2019-2020, les 20 clubs européens les plus fortunés ont généré 8,2 milliards d’euros de revenus, soit 1,2 milliard d’euros de moins qu’en 2018-2019. Une baisse de l’ordre de 12%, alors que le cabinet Deloitte estime que les pertes atteindront 2 milliards d’euros sur les saisons 2019-2020 et 2020-2021.

Dans son rapport, Deloitte classe les revenus en trois parties : les revenus liés aux droits TV, les recettes jours de match (billetterie notamment) et les revenus commerciaux. Sans surprise, le Covid-19 a fait plonger les revenus liés aux droits TV (-937 millions d’euros, -23 % sur un an) et les recettes jours de match (-257 millions d’euros, -17 % sur un an). Seuls les revenus commerciaux ont légèrement augmenté pour le Top 20 européen entre 2018-2019 et 2019-2020 (+ 105 millions d’euros).

« Aucun club n’a été épargné par le Covid-19 », peut-on lire dans le rapport du cabinet Deloitte, qui juge que l’impact global de la pandémie ne pourra pas être évalué avant plusieurs années.

Laisser un commentaire