Le clash Mbappé vs Giroud qui régler leurs comptes, Deschamps a dû intervenir !

S’ils veulent gagner l’Euro 2020, les Bleus vont devoir faire preuve de solidarité et de rigueur. Mais, à l’issue du dernier match de préparation, gagné facilement ce mardi 8 juin au Stade de France face à la Bulgarie (3-0), un début de tension commence à couver entre deux hommes forts de l’équipe de France. Tout est parti d’une petite phrase d’Olivier Giroud au micro que lui tendait un confrère de la chaîne L’Equipe. L’attaquant de 34 ans, qui aurait pu se satisfaire de son doublé et crier les louanges du groupe emmené par Didier Deschamps, a plutôt fait savoir sa frustration en expliquant qu’il se dépensait sans compter sur le terrain et qu’il n’était parfois pas servi par certains coéquipiers. Eu égard à leur entente technique pour le moins étiolée, tous les regards se sont tournés vers Kylian Mbappé. Il s’avère que c’est bel et bien la pépite tricolore qui était visée par cette petite pique amère.

En colère, Mbappé a voulu répondre à Giroud et aux médias
Aussitôt après cette sortie médiatique d’Olivier Giroud, le sélectionneur est intervenu pour le remettre gentiment à sa place et expliquer que les attaquants pouvaient toujours se sentir oubliés sur certaines séquences de jeu. Mais, selon les indiscrétions du journal L’Equipe, les deux protagonistes de ce mini clash à distance se seraient entretenus hier à Clairefontaine. Le meilleur buteur en activité des Bleus aurait justifié son propos auprès de son jeune camarade parisien, dans le cadre d’une discussion privée. Nos confrères indiquent toutefois que cela n’aurait pas suffi à calmer Kylian Mbappé, à son tour très agacé par ces critiques à son encontre. « Sous l’effet de la colère, l’attaquant du PSG a même demandé au staff de pouvoir passer en conférence de presse, aujourd’hui, à Clairefontaine, afin de clarifier l’atmosphère, dans son esprit, et de répondre à Giroud, ainsi qu’aux commentaires qui ont suivi », peut-on ainsi lire.
Finalement, Didier Deschamps serait de nouveau intervenu pour calmer ses ardeurs et lui demander de se concentrer sur le premier gros match de la compétition, prévu mardi 15 juin face à l’Allemagne. Cet épisode prouve néanmoins trois choses. Premièrement, Olivier Giroud n’a pas forcément apprécié d’être relégué très loin dans la hiérarchie des attaquants, à l’heure où Karim Benzema focalise l’attention. Deuxièmement, Kylian Mbappé, malgré son jeune âge, porte une vigilance extrême à son image et à sa communication. Troisièmement, en dépit de leur statut de champions du monde, les Bleus ne sont pas à l’abri d’une crise d’égo à l’orée d’une nouvelle conquête que l’on espère glorieuse.

Laisser un commentaire