Le match qui a complètement changé la vie de Mohamed Salah

Il est l’un des meilleurs joueurs au monde. Mohamed Salah, puis que c’est de lui qu’il s’agit, vient de très loin. Le Pharaon, actuellement en sélection nationale pour les éliminatoires de la CAN, sera très attendu par les Egyptiens et pour cause, il est devenu, durant ces dernières années, la star de l’équipe voire du continent. Mais quand est-ce qu’il s’est révélé aux yeux du monde ? Quand est-ce que le monde du football s’est aperçu unanimement de ses qualités ? Nous revenons sur ce jour magique.

Ce sont les débuts de Mohamed Salah sur le vieux continent. Très jeune à l’époque, le Pharaon s’est révélé aux yeux du monde lors des quarts de finale retour de la Ligue Europa entre le FC Bale et Tottenham. En 2013, le monde du football a connu le phénomène Salah.

Après avoir fait 2-2 à Londres, le FC Bale et Salah ont élevé leur niveau à domicile. Avec l’égyptien dans tous les bons coups, il marque le but égalisateur après l’ouverture des Spurs sur un but de Clint Dempsey.

Même après son but, Mohamed Salah a été le danger permanent de la défense de Tottenham. S’il était réaliste comme aujourd’hui, il allait déjà tuer tout suspense. Mais hélas ! les deux équipes se sont séparées à nouveau sur le score de deux buts partout. Et ce sont les séances de tirs aux buts qui va les départager.

4-1 en faveur de Bale et le club Suisse s’envole pour les demi-finales de la Ligue Europa. Une première dans l’histoire de l’équipe qui draine derrière elle une histoire de 120 ans à cette période. Malgré sa jeunesse à l’époque et entouré des légendes du football suisse comme Frei et Streller, Mohamed Salah a pu montrer son talent inné. La répétition de ces performances lui a ouvert les portes des grands clubs. La suite, on la connait.

En deux saisons et demie sur les bords du Rhin, le «pharaon» inscrit 20 buts. Il laisse le souvenir d’un attaquant explosif, avec une grande marge de progression, notamment à la finition. Parti pour Chelsea en janvier 2014, Mo Salah rapporte au FC Bale une plus-value de 14 millions d’euros.

Sans compter une clause stipulant la perception d’un pourcentage sur la prochaine vente de l’ailier par le club londonien (l’équivalent d’environ 1 million d’euros lors de son passage définitif à l’AS Rome, en juillet 2016). Ni la traditionnelle contribution de solidarité voulue par la FIFA. Dans le cas de Mohamed Salah : 1% du montant de chacun de ses transferts, compte tenu des deux saisons pleines vécues à Bâle avant l’âge de 23 ans, considérées comme années de formation.

Loin d’être anodin pour le FC Bale, quand on sait que l’international égyptien a été recruté par Liverpool pour 42 millions d’euros, et que sa valeur actuelle est estimée à plus de 164 millions d’euros par le CIES.

Aujourd’hui rayonnant en Premier League, Mohamed Salah est l’aboutissement du rêve de tous les joueurs africains. Partir de rien pour arriver au sommet.

Nous arrivons au terme de cette chronique spéciale Mohamed Salah mais avant de la conclure, nous vous proposons le quizz du jour : Qui parmi ces 3 joueurs est un des idoles de Mohamed Salah : A – Maradona / B – Zidane ou C – Rivaldo ? Vos réponses seront attendues en commentaires et le premier à trouver la bonne réponse sera distinguée dans notre prochaine vidéo.

Laisser un commentaire