Le PSG bat l’Olympique de Marseille et remporte son 8e Trophée des champions consécutif

Vainqueur de l’Olympique de Marseille dans ce deuxième classique de la saison (1-2), le PSG a remporté ce mercredi son 10e Trophée des champions, le 8e consécutif, et confirme sa suprématie.

Soirée de gala. Ce mercredi, à Lens, le Paris SG et l’Olympique de Marseille croisaient le fer pour le trophée des champions. Contrairement aux autres éditions où elle se jouait en début d’exercice, cette rencontre a été décalée en raison de la pandémie de coronavirus.

Et dès le départ, le technicien argentin Pochettino a réservé quelques surprises dans son onze. Annoncé remplaçant, Kylian Mbappé est finalement dans le onze de départ. Contrairement à Neymar, pressenti pour être titulaire, et sur le banc au coup d’envoi. De son côté, Marseille débutait sans véritable avant-centre mais avec Dimitri Payet.

Et cette affiche commençait sur un rythme très soutenu. Très vite, le PSG prenait le contrôle des opérations et Kylian Mbappé mettait déjà la défense phocéenne à contribution après une belle accélération. Peu à peu, le champion de France montait en régime et trouvait même la faille grâce à Icardi. Superbement trouvé dans la profondeur, Kylian Mbappé s’engouffre dans la surface avant de glisser le ballon à Icardi, qui n’avait plus qu’à le pousser au fond du but laissé vide par Mandanda. Problème, le but refusé est finalement pour une position illicite. Sept minutes plus tard, Mbappé pensait à son tour donner l’avantage aux siens mais l’arbitre signale à nouveau une position de hors-jeu.

Marseille tentait de réagir par intermittence mais l’on sentait l’ouverture du score parisienne venir. À la 40e, Mauro Icardi vient entériner la belle première période des Franciliens. À la retombée d’un centre millimétré d’Angel Di Maria, l’ancien de l’Inter Milan venait battre Mandanda par deux temps. Avant le retour aux vestiaires, l’Argentin passe même tout près du doublé mais bute sur la barre transversale.

Après le repos, le scénario était à peu près le même. Dominateur et plein de maitrise, le PSG continuait de rouler sur son adversaire avec facilité. Mais les Phocéens ne désespéraient pas et parvenaient à inquiéter Navas par l’intermédiaire de Thauvin. Et à la 85e minute, Neymar mettait définitivement le club de la capitale à l’abri sur penalty. Dimitri Payet entretient l’espoir dans les derniers instants en réduisant le score mais ce sera finalement insuffisant pour recoller.

Le PSG remporte donc le 10e trophée des champions de son histoire, le huitième consécutif. Pour son troisième match seulement sur le banc du club parisien, Mauricio Pochettino s’offre le premier grand titre de sa carrière. De quoi démarrer idéalement son aventure sur le banc du PSG.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *