Le traitement particulier que Klopp réserve à Salah et Mané parce qu’ils sont musulmans

Advertisements

Jürgen Klopp, quel homme ! Dans «The end of the storm», un film qui retrace l’histoire de Liverpool, Klopp a expliqué la vie des joueurs musulmans dans son vestiaire. Par exemple, Sadio Mané et Salah font leurs ablutions avant d’aller sur la pelouse. Il explique comment il s’arrange pour que ces derniers puissent pratiquer correctement leurs rituels.

Advertisements

« Je dirais qu’avoir les meilleurs ambassadeurs musulmans dans l’équipe est vraiment génial. Les musulmans se lavent très souvent le corps dans des situations spécifiques. Avant de s’échauffer, après l’échauffement, cela prend du temps. Nous avons donc décidé de faire les choses différemment ( …)

Nous n’avons qu’une heure lorsque nous arrivons dans le stade, avant le match. Et lorsque nous retournons dans le vestiaire après l’échauffement, ces rituels nous coûtent exactement deux minutes. Il est donc facile de leur accorder ces deux minutes pour faire ce qui est absolument important pour eux », a révélé Jurgen Klopp. Ceci est une grande marque de cohésion et de compréhension car les deux joueurs sont très attachés à leur religion.

On se rappelle déjà qu’en 2018, alors que le Real de Madrid et Liverpool s’apprêtent à s’affronter à Kiev, en Ukraine, le samedi 26 mai, pour la finale de la Ligue des Champions, Mohamed Salah ne s’était pas accordé une exemption de jeûne. Nous étions dans le mois du Ramadan.

C’était aussi le cas de l’attaquant Sadio Mané, son coéquipier sélectionné pour jouer avec le Sénégal pendant le Mondial en Russie. Les deux joueurs restent toutefois vigilants : ils bénéficient de séances d’entraînement spéciales afin d’éviter tout accident.

Contrairement à certains footballeurs qui préfèrent ne pas accomplir le jeûne à l’occasion d’un match, les proches de Mohamed Salah ont affirmé qu’il devrait respecter le Ramadan même le jour d’une finale de Ligue des Champions.

Tout comme Mohamed Salah, Sadio Mané se distingue autant par son talent que par sa pratique scrupuleuse de la foi musulmane. « La religion est plus importante pour moi que tout, je respecte les règles de l’islam », confiait-il aux médias anglais en 2016 avant d’ajouter : « Le Sénégal est un pays à 90 % de musulmans et 10 % de chrétiens et on vit en harmonie comme des amis. Mon meilleur ami Luc est un chrétien et on vit une amitié sincère », ajoutait le Sénégalais.

Il faut dire que les deux hommes semblent être guidés par une bonne étoile. Leur foi n’en est sûrement pas étrangère.

Publicité
Advertisements

Laisser un commentaire