Willy Bracciano, abandonné par l’Atalanta Bergame, décède d’un cancer du foie à Abidjan

Triste nouvelle pour le football ivoirien, l’ancien joueur de l’Asec Mimosas, Willy Bracciano est décédé ce mardi 23 février 2021 en Italie. Malgré la mobilisation des acteurs du football ivoirien, l’ex-capitaine des Eléphants juniors a finalement rendu l’âme.

Willy Bracciano, jeune football ivoirien, s’était révélé aux yeux du public sportif ivoirien lors de la saison 2017 sous les couleurs de l’ASEC Mimosas club. Ses belles performances lui ont valu d’intégrer la sélection nationale ivoirienne lors des jeux de la francophonie 2017, compétition au cours de laquelle il a porté le brassard de capitaine.

Willy Bracciano avait connu la joie d’un transfert en Europe au sein du club italien de l’Atalanta Bergame lors de la saison 2018-2019.

L’ancien milieu de terrain de l’ASEC Mimosas vivait un véritable drame en silence. Il vivait avec un cancer du foie. C’est au retour de son prêt à Pescara (Ligue 2 italienne), que les médecins de l’Atalanta ont découvert la terrible maladie de Willy Braciano. Sans aucune autre forme de procès, les dirigeants italiens ont rapidement rompu le contrat du joueur de 20 ans qui avait donc regagné Abidjan.

Willy Braciano, avait finalement perdu l’usage de ses jambes et vivait avec sa mère à Yopougon où il passait ses journées à espérer un miracle du bon Dieu.

Un proche de l’international espoir ivoirien révélait d’ailleurs que Willy ne marchait plus. Il ne pensait d’ailleurs plus au foot. Ses jours étaient comptés. Pour son opération, les médecins réclamaient la somme de 5 millions de F CFA que la mère du joueur ne pouvait hélas réunir.

Laisser un commentaire