« Ma famille a eu peur », Aubameyang raconte son calvaire après sa terrible maladie

Advertisements

Présent en conférence de presse à la veille de la demi-finale retour de la Ligue Europa ce jeudi, Pierre-Eymerick Aubameyang a raconté les effets de la malaria, maladie qu’il a contracté lors de son dernier déplacement au Gabon.

Advertisements

15 buts en 35 matches, voilà le maigre bilan de l’international gabonais Pierre-Emerick Aubameyang cette saison avec les Gunners d’Arsenal. Des performances bien en deçà de ce que l’ancien stéphanois nous avait habitué depuis son arrivée en Premier League.

Pour ne rien arranger, « Aubam » a contracté le paludisme en mars dernier lors de son déplacement au Gabon. À la veille d’affronter Villareal en Ligue Europa, il a raconté cette dure épreuve.

« Je me sentais un peu fatigué à mon retour (du Gabon), surtout contre Liverpool, mais je pensais que c’était seulement à cause du voyage. Ensuite, je me suis senti très, très mal. Je pense que je n’avais jamais été aussi malade de ma vie, c’était très dur. Pendant trois jours, j’ai eu de la fièvre toute la journée et toute la nuit, non-stop », explique le Gabonais.
« Je suis resté trois jours à l’hôpital, j’étais vraiment faible et je pense que j’ai perdu 4 kg. C’était vraiment un mauvais moment, et je pense que ma famille a eu peur de me voir comme çaAprès, j’ai eu un très bon traitement. Je suis chanceux de l’avoir traitée au bon moment parce que si vous ne traitez pas la malaria rapidement, vous pouvez avoir de gros problèmes », a-t-il poursuivi.
L’attaquant vedette des Gunners estime être désormais à 90% de ses capacités.
Publicité
Advertisements

Laisser un commentaire