romain
dans , , ,

CAN 2023 : Après Krépin Diatta, Romain Saïss pète les plombs

Par

le


La CAN 2023 est la CAN de toutes les surprises. Après le Sénégal de Krépin Diatta, c’est le Maroc de Romain Saïss qui sombre. Le capitaine marocain a laissé exploser sa colère sur l’arbitrage.

La CAN 2023 a été le théâtre de nombreux rebondissements, mais aucun n’a été plus déchirant pour les Lions de l’Atlas que leur sortie prématurée en huitièmes de finale. Une défaite 2-0 face à l’équipe sud-africaine dirigée par Hugo Broos a éteint les espoirs marocains de s’emparer du prestigieux trophée continental. Mardi soir, alors que les fans marocains s’accrochaient à l’espoir d’une progression plus durable dans le tournoi, leurs aspirations ont été brutalement interrompues.

Romain Saïss et cie chutent face aux sud-africains

La déception a été d’autant plus amère pour l’équipe marocaine, car elle venait d’un historique récent de succès remarquables. Lors de la récente Coupe du Monde au Qatar, les Lions de l’Atlas ont captivé le monde du football en devenant les premiers demi-finalistes africains de l’histoire du tournoi. Forts de cette performance mémorable, ils ont abordé la CAN 2023 avec confiance et détermination, espérant reproduire leur éclatante réussite.

Romain Saïss

Les Lions de l’Atlas ont été finalement éliminés par l’Afrique du Sud à la suite d’un match insuffisamment contrôlé par les Marocains. Après le but de Makgopa à la 56e minute, un superbe coup franc de Mokoena à la 90e+4 a scellé le sort de ce huitième de finale, alors qu’Hakimi avait manqué un penalty quelques minutes auparavant. Le sélectionneur ne reproche pas au Parisien, mais plutôt à la mauvaise performance de ses joueurs, qu’il estime peu incisifs et dotés d’un caractère défaillant lorsqu’il était encore possible de revenir au score.  

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Face à cet échec, Walid Regragui n’a pas voulu faire la fine bouche. « On est très déçu car on était venu avec l’ambition de la gagner. Sortir aussi tôt dans le tournoi, ce n’était pas prévu mais il y a beaucoup de surprises. On a fait des erreurs qui ne nous ressemblent pas mais j’assume la responsabilité aujourd’hui. On va réfléchir, penser à ce qu’on n’a pas bien fait. On a beaucoup de jeunes, on a loupé trop de situations. Achraf nous aurait permis de revenir dans le match mais quand on regarde les situations et comment on a lâché, ce n’est pas à l’image de notre équipe », déclare-t-il sur beIN Sports. A l’image de Krépin Diatta, le capitaine Romain Saïss a, quant à lui, exprimé son mécontentement envers l’arbitrage lors d’une déclaration poignante après le match.

La colère de Romain Saïss

« Même quand on marque des buts, on se les fait refuser injustement par le corps arbitral, parce que celle-là, il faut me l’expliquer », a déclaré Saïss, soulignant ainsi le but refusé à Noussair Mazraoui à la demi-heure de jeu en raison d’un hors-jeu litigieux d’un coéquipier. Ces décisions controversées ont eu un impact significatif sur le déroulement du match, jetant une ombre sur la performance globale de l’équipe marocaine.

Romain Saïss

 « Ne pas laisser une action de jeu… On vient nous faire des meetings avant les grandes compétitions à propos de l’arbitrage, de ceci, de cela, mais à un moment donné, il faut arrêter de prendre les gens pour des cons. Parce que ça peut changer le cours de match, après ce n’est pas non plus que ça… », a-t-il ajouté, soulignant ainsi la nécessité de se concentrer sur les leçons apprises et les opportunités futures.

Alors que les fans marocains devront attendre un an et demi, jusqu’à l’édition qu’ils organiseront chez eux, pour voir à nouveau leur équipe tenter de remporter la CAN – ce qui n’est plus arrivé depuis 1976, année de leur unique victoire – les Bafana Bafana se concentrent sur les quarts de finale. Sous la direction d’Hugo Broos, l’équipe affrontera le Cap-Vert (vainqueurs de la Mauritanie 1-0 en huitièmes de finale) lors d’un match prévu ce samedi à 21h, au Stade Charles-Konan-Banny de Yamoussoukro, en Côte d’Ivoire.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *