1200 L etranger
dans

Sneijder: « J’avais tout fait en 2010, mais le Ballon d’or est allé à Messi, c’est injuste »

Par

le


Décidément, Lionel Messi n’a pas droit à la paix. Après une série de critiques concernant son 8e Ballon d’Or, le champion du monde argentin se voit rattraper par le milieu légendaire néerlandais Wesley Sneijder. Ce dernier en veut à Leo de lui avoir volé le Ballon d’Or 2010.

Le Ballon d’Or 2010 de Lionel Messi fait encore polémique après 13 ans. L’Argentin le méritait-il vraiment, compte tenu des saisons réalisées par les champions du monde Andrés Iniesta et Xavi Hernandez, ou de celle de Wesley Sneijder, finaliste de la Coupe du Monde et visage du triplé inédit réalisé par l’Inter Milan. Jusqu’à aujourd’hui, le Néerlandais ne digère pas.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

«C’était un peu injuste que ce ne soit pas moi qui ai gagné le Ballon d’Or 2010, mais que Messi l’ait finalement eu, a lâché le Néerlandais sur Alhaya TV. Même si je ne suis pas un homme qui pleure pour ce genre de choses, le Ballon d’Or est une récompense individuelle. Mais bon, ma préférence est de gagner des trophées collectifs. Si je devais choisir entre la Ligue des Champions et le Ballon d’Or, je choisirais la Ligue des Champions que j’ai gagnée. Je suis très content de ce titre.», a regretté le magicien néerlandais.

https://www.instagram.com/p/Czn8Z75qXdT/?igshid=ODhhZWM5NmIwOQ==

Ballon d’Or 2010, Wesley Sneijder était 4e

Pourtant, tout montrait en 2010 que Lionel Messi était logiquement Ballon d’Or. Voici les résultats des votes du Ballon d’Or 2010, qui a été décerné à Lionel Messi. Les votes des sélectionneurs, des capitaines des sélections et des journalistes internationaux ont été pris en compte pour effectuer ce classement des meilleurs joueurs du monde durant l’année 2010.

  1. Messi (FC Barcelone) 22,65 %
  2. Iniesta (FC Barcelone) 17,36 %
  3. Xavi (FC Barcelone) 16,48 %
  4. Sneijder (Inter Milan) 14,48 %
  5. Forlan (Atlético Madrid) 7,61 %
  6. Cristiano Ronaldo (Real Madrid) 3,92 %
  7. Casillas (Real Madrid) 2,9 %
  8. Villa (Valence/FC Barcelone) 2,25 %
  9. Drogba (Chelsea) 1,68 %
  10. Xabi Alonso (Real Madrid) 1,52 %
  11. Puyol (FC Barcelone) 1,43 %
  12. Eto’o (Inter Milan) 1,37 %
  13. Ozil (Brême/Real Madrid) 1,21 %
  14. Robben (Bayern Munich) 1,16 %
  15. Müller (Bayern Munich) 0,91 %
  16. Schweinsteiger (Bayern Munich) 0,75 %
  17. Maicon (Inter Milan) 0,57 %
  18. Gyan (Rennes/Sunderland) 0,46 %
  19. Julio César (Inter Milan) 0,22 %
  20. Fabregas (Arsenal) 0,22 %

La récompense consacrant Lionel Messi en 2010 a fait plus d’écho alors qu’elle résulte de la fusion de deux distinctions. Celle décernée par un jury de 208 journalistes sélectionnés par le magazine France Football et celle attribuée par la FIFA sur la base des votes des sélectionneurs et capitaines des 208 équipes nationales affiliées à la Fédération internationale.

Messi, « je ne pensais pas remporter le Ballon d’Or en 2010 »

A l’époque, Lionel Messi était entouré de plusieurs de ses coéquipiers du FC Barcelone dans le 11 type de l’année. Hernandez, Andres Iniesta et David Villa figurent en outre dans le onze mondial choisi par le jury. Complètent la composition de l’équipe deux joueurs évoluant dans des clubs espagnols, Cristiano Ronaldo (Real Madrid), ainsi que trois joueurs de l’Inter Milan, Maicon, Lucio et Wesley Sneijder.


Iniesta, auteur du but vainqueur en finale du Mondial 2010 contre les Pays-Bas, et Xavi incarnent parfaitement en tant que milieux de terrain le jeu « à la catalane » de Barcelone, fait de passes redoublées qui suscitent le délice des puristes et le cauchemar des défenseurs adverses. Messi apporte de son côté la touche de folie et le sens du dribble et du but qui le caractérisent.

Messi

Ce n’était pas la première fois que trois joueurs du même club se retrouvent sur le podium du Ballon d’or. Le Milan AC avait connu cet honneur en 1988 avec son buteur néerlandais Marco van Basten, sacré devant ses compatriotes Ruud Gullit et Frank Rijkaard. Le club de Silvio Berlusconi avait récidivé la saison suivante, Van Basten étant à nouveau honoré aux dépens du défenseur italien Franco Baresi et de Frank Rijkaard, alors que le Milan remportait la Coupe d’Europe des clubs champions.

Réagissant à son trophée durant la cérémonie, Messi confie: « Je ne pensais absolument pas gagner aujourd’hui. Mes amis (Xavi et Iniesta) méritaient également de l’emporter », a déclaré Leo, qui a dit vouloir « partager ce trophée avec tous mes amis, tous les fans de Barcelone et tous les Argentins ».

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *