1200 L bara la grande annonce de xavi pour sa prolongation
dans

Xavi évoque la crise au Barça, « Je ne pense pas démissionner »

Par

le


En pleine crise, le FC Barcelone pourrait virer Xavi les prochains jours en raison des résultats pas encourageants. De son côté le technicien espagnol ne pense pas démissionner de son poste.

Le Barça n’est pas dans sa meilleure période, et vient d’enchaîner deux défaites consécutives. En conférence de presse avant le déplacement à Valence, samedi à 21h, Xavi, l’entraîneur du club catalan a toujours confiance en son groupe : « Les joueurs sont totalement engagés. Si ce n’était pas le cas, je partirais. Le vestiaire est magnifique, ils s’entraînent très bien, ils croient en ce que nous faisons et les joueurs sont à mort avec le staff. Au premier virage raté, de nombreuses personnes descendent du bateau. À l’intérieur, nous sommes unis. Le président ne m’a jamais laissé tomber. Je ne me sens pas seul. »

Il continue: « Je ne pense pas à démissionner. Je vais bien, je suis très excité à l’idée que nous pouvons faire une bonne saison. Je crois plus que jamais au projet et aux joueurs. Cela fait deux ans qu’on travaille bien, on est à la moitié du chemin pour faire un grand Barça, c’est ce que je pense. »

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

La réponse de Xavi à ses détracteurs

Toujours en conférence de presse avant le déplacement à Mestalla ce samedi soir (21h) pour le compte de la 17e journée de la Liga, l’entraîneur du FC Barcelone Xavi Hernandez (43 ans) n’a pas hésité à répondre aux critiques venues de la presse espagnole et des supporters blaugranas, remettant en cause sa légitimé pour diriger le nouveau projet mis en place par Joan Laporta, qui a appelé à l’union sacrée jeudi soir.

«Il y a un mois, vous me demandiez si j’allais être le Ferguson du Barça. Alors je deviens fou : maintenant je suis dans la rue. Je ne sais pas où je suis. Le club a besoin de stabilité. Tous les projets des autres équipes, quand il y a eu des virages, la stabilité. Nous sommes un projet gagnant. Nous sommes champions en titre. Si nous perdons ou faisons match nul à Valence, nous aurons de la stabilité. C’est ce dont nous avons besoin dans l’ère post-Messi et dans une situation économique très compliquée.», a confié Xavi.

Le Barça aurait trouvé le remplaçant de Xavi

Le directeur sportif du FC Barcelone, Deco, et l’entraîneur Xavi Hernandez ont été les auteurs d’un épisode étrange en milieu de semaine, après que le premier a publiquement contredit l’entraîneur blaugrana sur la question de savoir qui était responsable du choix de l’équipe. Cet épisode a donné lieu à des rumeurs de rupture entre les deux hommes.

Les deux hommes sont en contact presque quotidiennement pour discuter de l’équipe, et le président Joan Laporta est également impliqué. Pourtant, Xavi s’est senti attaqué et s’est senti suspendu par Deco mercredi soir, alors que les critiques à l’encontre de son management se multiplient. Il a été décrit comme difficile que leur relation puisse s’inverser.

Selon Relevo, la distance entre les deux est de plus en plus grande. Malgré les efforts déployés pour travailler ensemble, Xavi ne se sent pas aussi à l’aise qu’avec son prédécesseur, Jordi Cruyff, ou l’ancien directeur du football, Mateu Alemany. Le fait que Deco n’ait pas choisi Xavi joue en sa défaveur.


D’un autre côté, le faiseur de rois Laporta a cloué ses couleurs au mât. Il a fait venir Deco pour remplacer Alemany et lui a volontiers donné les pleins pouvoirs. Il ne faut pas oublier que Laporta a d’abord hésité à nommer Xavi, qui était lié à une autre campagne présidentielle, celle de Victor Font.

Xavi

De son côté, Deco préférerait Rafael Marquez, actuellement à la tête de Barcelona Atletic, qu’il décrit comme son favori. Laporta avait l’intention de conserver Xavi au moins jusqu’à la fin de son mandat, soit jusqu’en 2026, mais certains membres du conseil d’administration ont perdu confiance en lui, lui demandant des explications sur sa mise en place. Des « signes » indiqueraient que la situation est impossible à redresser, selon Relevo.

Ce qui joue en faveur de Xavi, c’est qu’il n’y a pas beaucoup de candidats pour prendre la relève. Marquez n’est pas loin, mais il n’a pas beaucoup d’expérience au plus haut niveau, ce qui représente un risque. Depuis qu’il dirige le FC Barcelone, soit une décennie, Laporta a toujours été réticent à limoger des dirigeants en cours de saison, seul Ronald Koeman ayant subi cette ignominie. Xavi est bien conscient que les résultats sont une nécessité aujourd’hui.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *