Édouard Mendy : La CAF légalise «l’injustice de France Football», les internautes accusent

Advertisements

Dimanche dernier, la Confédération Africaine de Football (CAF) confirmait la date officielle de la prestigieuse cérémonie  des CAF Awards, récompensant les meilleurs joueurs africains de l’année.«La période considérée va de septembre 2021 à juin 2022», ce qui sous-entend qu’un seul Ballon d’Or Africain sera décerné lors de cette soirée du 21 juillet au Maroc. Par conséquent, la première saison exceptionnelle Edouard Mendy à Chelsea, sera donc jeté au placard.

Advertisements

Alors que les acteurs du football africain criaient tous au scandale au sujet de l’absence du gardien de but sénégalais dans la liste des 30 nominés pour le Ballon d’Or France Football, le Champion d’Afrique aurait pu se consoler avec la reconnaissance du «continent mère» qu’il a si fièrement représenté dans la plus prestigieuse compétition en Europe : La Ligue des Champions.

 Une reconnaissance que l’instance dirigeante du foot africain aurait pu et aurait du matérialisé par cette distinction. Vainqueur de la C1 en moins d’un an sous le maillot blues et au sortir d’une campagne 2020-2021 exceptionnelle sur le plan individuel, le portier des Lions de la Téranga avait logiquement hérité du prix de meilleur gardien de l’UEFA 2021, avant d’atterrir, encore injustement, deuxième dans la course pour le Trophée Lev Yachine (équivalent Ballon d’Or chez les gardiens), décerné à Gianluigi Donnarumma, vainqueur de l’Euro 2020 avec l’Italie.

Les internautes parlent d’une « injustice » de la CAF

Sur nos réseaux sociaux, les fidèles abonnés d’AfriqueSport ont été nombreux réagir à cette surprenante décision de la CAF de zapper l’année 2021. D’ailleurs, Tall Tallamzo, lui attend des explications de l’instance sur la question : «Le Ballon d’Or n’est qu’un symbole. Et l’année 2021 d’Edou Mendy mérite le prix. La CAF doit apporter des explications à ce sujet. Car c’est une injustice», a-t-il argué, repris dans la foulée par Loïs Junior Domwa qui ajoutait triomphalement : «C’est le frère de Robert Lewandowski. Des malchanceux…», faisant référence à la décision de France Football de ne pas décerné le Ballon d’Or pour l’année 2020, alors que le Polonais avait mis toutes les chances de son côté.

Par ailleurs, Casimir Kpannieu lui, s’est prêté à  une réflexion plus simpliste sur la question et dénote un favoritisme de la part des décideurs : «le B.O africain est réservé qu’aux attaquants, sinon comment expliquez-vous que ces derniers sont souvent lauréats depuis sa création», s’est-il interrogé. Voici entre autres les meilleures réactions de nos fidèles internautes sur nos réseaux sociaux. Et vous chers lecteurs, qu’en pensez vous… ?

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.