fbpx

Où en est Tino Kadewere ?

L’Olympique Lyonnais est heureux d’annoncer le transfert de l’attaquant international zimbabween Tino Kadewere, en provenance du Havre AC, pour un montant de 12 millions d’euros. Sous contrat jusqu’en 2024 avec l’OL, le Zimbabwéen a été prêté au HAC jusqu’à la fin de la saison 2019-2020.

Lors de la première partie de la saison, l’attaquant a enchaîné les titularisations (il a participé à toutes les rencontres de championnat) comme les buts. Il a ainsi marqué 17 buts jusqu’à la trêve du mois de décembre 2019.

Durant le mois de janvier, le footballeur né en 96 a dû gérer son transfert à Lyon tout en restant concentré sur le rectangle vert. Touché à la cuisse, il a ainsi manqué quatre rencontres. Et il a surtout manqué aux siens. En effet, le HAC a concédé deux matches nuls (contre Grenoble et Caen) avant de s’incliner à deux reprises (contre le Paris FC et Orléans). Après un mois avec seulement deux points pris sur douze en championnat, le club de L2 est reparti de l’avant. Le retour de blessure de Tino Kadewere a aidé son équipe, même si bien évidemment cela est dû au collectif. Le 28 février, il a rejoué pour la première fois depuis près d’un mois. Il a ouvert le score pour son équipe lors de la victoire 3 à 0 face à Châteauroux. C’est lui qui a inscrit le but de la victoire (1-0). Un but qui est le vingtième de la saison pour Kadewere, qui est toujours le meilleur buteur de Domino’s Ligue 2. Il a aussi « le pourcentage le plus élevé (buts sur frappes cadrées) parmi les joueurs ayant marqué plus de 5 buts » et « il est le seul joueur a s’être procuré au moins 30 occasions » selon la LFP.

Lire aussi
Samuel Eto’o : "Un club français voulait faire de moi le mieux payé au monde"

De retour au premier plan, Tino Kadewere affole les compteurs. Un élément très apprécié au sein de l’équipe comme nous l’a confié Victor Lekhal. « Tino, c’est un super joueur. Il est très à l’aise techniquement et il sait aussi garder le ballon dos au but. C’est un joueur assez complet. Il nous apporte beaucoup sur le plan offensif au niveau des statistiques, mais dans le jeu aussi. Il est capable de décrocher pour fluidifier le jeu. Ce n’est pas qu’un attaquant de surface ». De quoi lui permettre de faire son trou à Lyon qu’il rejoindra une fois que cette saison, forcément bouleversée suite à l’épidémie de coronavirus, sera clôturée. Son coéquipier Victor Lekhal l’imagine d’ailleurs réussir là-bas. « À l’OL Tino va progresser. Il sera dans un grand club avec de grands joueurs. Il a les capacités pour y arriver s’il reste le même, car il a du talent, mais c’est aussi un bosseur ». Des qualités qui pourraient effectivement lui permettre de se faire une place de choix à l’OL où on l’attend de pied ferme !

Ça chauffe entre Krépin et le Milan… Aurier et Rothen, c’est parti pour le clash | La Matinale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *