20230612 142550
dans

« C’est difficile à avaler », André Onana sort du silence après la défaite de l’Inter

Par

le


André Onana a réagi après la défaite de l’Inter Milan en finale de Ligue des Champions.

Après un parcours européen exceptionnel, l’Inter Milan a vu sa course s’arrêter en finale. Le samedi 10 juin dernier, les Nerrazzuri ont été battus par Manchester City sur la plus petite marge des scores (1-0).

Quelques jours après la désillusion, André Onana, auteur d’une campagne exceptionnelle, est sorti du silence. Le gardien camerounais a du mal à avaler la défaite face aux Skyblues.

« Nous avons fait un bon match, nous avons été malchanceux car nous avons eu des occasions de but évidentes. À ce niveau, si on ne se donne pas à fond, on ne gagne pas. Je suis satisfait du travail, des sacrifices et des efforts de l’équipe. Nous reviendrons pour jouer ces matchs. J’ai dit à mes coéquipiers que le football est comme ça, dur et injuste. Nous ne regardons pas l’épisode unique, nous avons mérité la victoire. Maintenant, c’est difficile à avaler. », a déclaré André Onana.

[totalpoll id= »794558″]

André Onana déçu tout comme Inzhagi

Quelques heures après la défaite, l’entraîneur des Nerrazzuri, Simone Inzhagi a lui aussi eu du mal à digérer la défaite.

« Nous avons des regrets parce que la défaite, c’est ce qu’il y a de pire dans le sport. Mais je dois féliciter mes joueurs, ils doivent être fiers de leur campagne et de leur match ce soir (samedi). On n’a pas mérité de perdre, l’Inter a disputé une grande finale. Pour les supporters, c’est pareil, j’ai envie de les serrer dans mes bras un à un. Ils ont été parfaits à chaque moment de la saison, même quand c’était difficile. Ça aurait été génial de partager ce titre avec eux en battant la meilleure équipe de monde », a déclaré le technicien italien.

Avant de poursuivre, « Hier (le veille en conférence), j’ai dit que je n’échangerais mes joueurs pour rien au monde, ce (samedi) soir vous pouvez comprendre pourquoi. Cette déception peut nous aider à grandir plus tard. Jouer une finale contre un tel adversaire… On a tiré sur la transversale, le ballon a failli franchir la ligne sur une autre occasion, à quelques millimètres près. Parfois, cela se passe comme ça. Mais encore une fois, mes joueurs peuvent être fiers d’eux après le match qu’ils ont fait.»

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *