1200 L lens sville sergio ramos s offre deux records en ligue des champions
dans

Ligue des Champions : Sergio Ramos lance un coup de gueule après l’élimination de Séville, « C’est scandaleux »

Par

le


Sergio Ramos était très en colère contre l’arbitrage de Lens vs Séville ce mardi soir en Ligue des Champions. L’Espagnol a lâché des mots forts après l’élimination de son club.

De retour en France quelques mois après son départ du Paris Saint-Germain, le défenseur central voulait mener le FC Séville à la victoire dans le Nord. Mais le joueur de 37 ans n’a pas réussi sa mission puisque les Andalous se sont inclinés 2 à 1. Titulaire lors de ce choc, Sergio Ramos, a rendu une bonne copie dans l’ensemble. Solide en défense, il a parfaitement muselé Elye Wahi. Offensivement, l’ancien du Real Madrid a beaucoup tenté. Après un pénalty manqué à la 77e minute, il a pu le retirer. Et cette fois-ci, il a osé une panenka qui a permis à son équipe d’égaliser à la 79e. Après cela, il a chambré le public lensois. Mais il aurait sûrement dû s’abstenir puisque les hommes de Franck Haise se sont finalement imposés 2 à 1.


Après la rencontre, l’ancien du Real Madrid, en bon leader, s’est présenté face aux journalistes pour évoquer cette élimination. «Put… Une soirée difficile. C’est toujours triste de dire au revoir à la Champions. On a eu une très belle occasion de gagner, mais ce sont des petits détails qui marquent les matchs. C’était un match très complet malgré la déception de la défaite due au résultat. Arriver avec 15 joueurs, huit jeunes joueurs, avec cet objectif, c’est quelque chose dont nous pouvons être fiers. Nous avons la conscience tranquille.», a commencé Sergio Ramos avant d’évoquer l’arbitrage.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

« Le pénalty est fou. J’ai toujours été un partisan de l’arbitrage vidéo, qui est là pour aider en cas de doute, pour donner une chance de voir et de prendre la décision. Ce penalty après une première mi-temps impressionnante où nous n’avons pas marqué. La deuxième mi-temps a été un peu plus ouverte avec un penalty. Seul l’arbitre a vu le pénalty. On ne s’accroche pas aux décisions de l’arbitre mais c’est scandaleux (…) Tu pars la tête baissée, triste de ne pas pouvoir faire une démonstration d’affection aux fans qui nous montrent tant et méritent tant (…) C’est le football. Parfois, tu perds et tu félicites l’adversaire quand il est meilleur, mais ce n’est pas le cas aujourd’hui.», a-t-il lâché.

Le FC Séville renversé à Lens

Une place en barrages d’Europa League. C’est ce qui était en jeu ce soir à Bollaert. Le Séville FC, quatrième de ce groupe B de la Ligue des Champions, se déplaçait ainsi en terres artésiennes pour y affronter les Sang-et-Or, troisièmes. Les deux formations n’avaient plus aucune possibilité de se qualifier pour les huitièmes de finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes, mais avaient à cœur de continuer l’aventure continentale du côté de sa petite sœur, par ailleurs compétition fétiche de l’écurie andalouse. Pour ce duel, Franck Haise devait composer sans Machado, mais pouvait tout de même aligner une belle équipe, avec ce trio Sotoca-Pereira da Costa-Wahi en pointe. En face, une équipe complètement décimée avec jusqu’à 14 absents.

Le début de partie était plutôt à l’avantage des Andalous, qui montraient un peu plus de mordant. Les Lensois n’y étaient pas vraiment, à l’image de ce coup franc indirect pour Séville dans la surface française suite à une passe de Danso à Samba (7e). Dominateurs, les hommes de Diego Alonso n’étaient cependant pas très dangereux, si ce n’est sur quelques ballons bien sentis de Rakitic sur coup de pied arrêté. C’était donc une possession assez stérile de l’équipe espagnole, aidée par des Lensois qui ne proposaient pratiquement rien et semblaient même jouer avec la peur au ventre. Il fallait tout de même attendre la demi-heure de jeu pour que Samba soit réellement inquiété, avec une sacrée claquette sur une demi-volée de Rakitic.


Le chrono défilait, et c’était finalement à l’avantage de Lens, qui arrivait à la mi-temps avec ce score nul et vierge. Les Sang-et-Or tenaient malgré leur manque d’enthousiasme dans le jeu – aucun ballon touché dans la surface adverse sur toute la première période ! – alors que Séville accusait les nombreuses absences dans le secteur offensif. La deuxième période démarrait sur une dynamique similaire, même si les Lensois mettaient un peu plus le pied sur le ballon et semblaient, par moments, afficher des intensions un peu plus offensives. Les Sang-et-Or ont même eu un coup de pouce du destin, puisqu’ils ont bénéficié d’un penalty (60e), quelques minutes après une frappe de Pedrosa sur la barre (58e). C’est Frankowski qui se chargeait de transformer cette tentative, obtenue par Medina, prenant Dmitrovic à contre-pied (1-0, 63e).

Ramos

Les hommes de Franck Haise n’étaient cependant pas totalement à l’abri, et derrière, En-Nesyri sonnait un nouvel avertissement. La frappe du Marocain, bien positionné dans la surface, était cependant bien captée par Samba (68e). Séville allait ensuite bénéficier à son tour d’un penalty. Medina, dans sa surface cette fois, accrochait En-Nesyri (75e). Sergio Ramos s’élançait… et manquait sa tentative ! L’ancien du PSG voyait ainsi Samba stopper sa tentative. Mais c’était à retirer puisque le gardien lensois n’avait pas le pied sur sa ligne, et cette fois, le défenseur central espagnol ne se manquait pas et transformait une belle panenka (1-1, 79e). Il écopait d’un jaune dans la foulée après avoir mis un coup à Samba. Un geste qui aurait pu lui valoir un rouge, clairement… La fin du match était donc haletante, et malgré les sept minutes de temps additionnel, Lens a tenu, allant même jusqu’à inscrire ce but de la victoire, œuvre de Fulgini à la 90e+6. Un joli ballon piqué après un service de Sotoca, qui consolidait cette troisième place des Lensois. L’équipe de Franck Haise disputera donc les barrages de la Ligue Europa face à un deuxième de groupe !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *