Que devient l’ex-international français Lilian Thuram ?

On joue la demi-finale de la Coupe du monde 1998, et alors que beaucoup attendaient Zidane, Henry et la flopée de stars des Blues, ils ont eu droit à un récital de Lilian Thuram. Auteur de deux buts qui envoient la France en finale, il a été un des grands artisans de la Coupe du monde remportée par la France. Au-delà de cette performance marquante, l’ancien défenseur a connu une grande carrière partagée entre l’AS Monaco, Parme, La Juventus et le FC Barcelone en toute fin de carrière. Depuis qu’il a raccroché les crampons, Thuram se montre particulièrement engagé dans d’autres causes.

Un parcours qui force le respect

Recordman de sélections en Bleu, vainqueur de la Coupe du monde 1998, Champion d’Europe 2000 et finaliste de la Coupe du monde 2006, Lilian Thuram est un personnage marquant du football français. Fort d’une carrière pleine, l’ancien bianconero est un des meilleurs défenseurs que la sélection française ait connue. Des qualités reconnues qui lui ont valu plusieurs distinctions.

Lilian Thuran est né en 1972 en Guadeloupe. Il fait partie de cette classe de footballeur qui ont vite connu leur début en professionnel. Dès l’âge de 18 ans, il se voit ouvrir les portes de l’équipe monégasque. Le jeune Thuram s’habitue au très haut niveau et gravit les échelons.

Sans vraiment réussir à accrocher un titre majeur durant son passage à l’ASM, Thuram laisse tout de même de très beaux souvenirs dans la Principauté. D’ailleurs, ses belles performances seront récompensées puisqu’il sera rapidement propulsé en sélection nationale en même temps que Zidane en 1994.

Six ans plus tard, il quitte le Rocher pour tenter une aventure italienne. Celle-ci sera d’ailleurs très réussie. À Parme, celui que l’on surnomme « La Panthère noire » forme avec Cannavaro une paire de charnière centrale intraitable. Meilleur défenseur du championnat en 1998, il commence à glaner ses premiers titres majeurs avec la coupe de l’UEFA et la Coupe d’Italie.

Et la suite est d’autant plus impressionnante. En signant pour la Juventus, Thuram devient, à l’époque, le défenseur et le joueur français le plus cher de l’histoire. Il ajoute à son palmarès : la Serie A, la Ligue des Champions et met l’Italie à ses pieds avant de boucler sa carrière au FC Barcelone à l’âge de 36 ans en raison d’une malformation cardiaque. Son transfert annoncé au PSG n’aura finalement jamais eu lieu. Son palmarès en sélection est également tout aussi reluisant, sinon plus.

Symbole d’un monde du football en lutte contre le racisme

L’ancien monégasque n’a pas tardé à trouver sa nouvelle voie une fois sa carrière terminée. Depuis, il est activement engagé dans la cause des minorités mais surtout contre le racisme. Sa fondation « Lilian Thuram- Education contre le racisme », œuvre pour éradiquer les discriminations raciales. « On ne naît pas raciste, on le devient’, Cette phrase est le leitmotiv de sa Fondation.

Outre celle noble cause, l’ancien international tricolore est aussi ambassadeur de l’Unicef depuis 2010. Également cofondateur du « Collectif Roosevelt », le natif de la Pointe-à-Pitre fait de la lutte pour les plus démunis son crédo.

 

Laisser un commentaire