Les raisons de l’arrestation de Bartomeu et ses acolytes en Espagne

Le FC Barcelone a connu une saison compliquée, et les salariés du club en ont eu une nouvelle preuve en ce début de semaine. Ce lundi matin, le FC Barcelone a reçu la visite des forces de police, annonce de chœur la presse catalane.
« Nous sommes en train d’effectuer une opération en ce moment même avec des agents du département des délits économiques », a déclaré à l’AFP le porte-parole de la police, sans donner plus de détails, tandis que des sources policières ont indiqué qu’il s’agissait de perquisitions.

En effet le quotidien Sport annonce que les percussions ont lieu dans le cadre de l’affaire du Barçagate (création de faux comptes sur les réseaux sociaux pour dénigrer des personnes du club sur fond de corruption). La visite des hommes en uniformes serait même achevée par des arrestations de deux membres du club dont Oscar Grau, l’ancien directeur général du Barça et Ramon Gomez Ponti, chef des services juridiques, selon Catalunya Radio. Et ce n’est pas tout, La Cadena Ser annonce quant à elle, l’arrestation de l’ancien président du Barça, Josep Maria Bartemeu à son domicile ce lundi.
Le scandale du « Barçagate » a éclaté en février dernier, lorsque Bartomeu, l’ancien président du club ainsi que plusieurs dirigeants ont été soupçonnés d’avoir fait appel à une société uruguayenne afin de protéger l’image de l’ancien boss du club. En plus de nuire à l’image de certains cadres de l’équipe barcelonaise dont Lionel Messi, Gerard Piqué ou encore l’ancien milieu du Barça, Xavi Hernandez.
Le FC Barcelone connait du mieux après sa déconvenue contre le PSG en 8e de finale aller de la Ligue des champions. Le club catalan a enchaîné deux succès en championnat, dont un contre le FC Séville un concurrent direct. Mais les Blaugranas doivent également gérer les conséquences du « Barçagate ».

Laisser un commentaire