NOUVEAU POUR SITE 25
dans , ,

Algérie : ” Belmadi s’est loupé sur ce détail crucial ” : un expert étranger déballe tout

Par

le


Wissem Maâli, un expert tunisien en préparation physique détenteur de certifications de l’Union africaine et de l’Union asiatique, a révélé que les équipes arabes engagées dans la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) ont adopté des stratégies de préparation diversifiées pour la phase finale en Côte d’Ivoire.

Lors d’un entretien avec “Al-Araby Al-Jadeed”, Maâli a noté que ces équipes, y compris l’Algérie, n’ont pas uniformisé leur approche de préparation pour le tournoi. Certains, comme l’entraîneur Belmadi, ont privilégié des camps d’entraînement dans d’autres pays africains, tandis que d’autres ont choisi d’arriver en avance en Côte d’Ivoire pour peaufiner la préparation des joueurs.

Algérie : ” Belmadi s’est loupé sur ce détail crucial ” : un expert étranger déballe tout

L’adaptation aux conditions locales, surtout en termes de température et d’humidité, a été jugée primordiale par Maâli pour éviter les mauvaises surprises. C’est pourquoi de nombreuses équipes ont opté pour une acclimatation dans des pays aux conditions similaires à celles de la Côte d’Ivoire.

Il a également mis en avant l’importance cruciale de la préparation mentale, soulignant que l’absence de cette dernière, notamment dans les équipes de Belmadi, peut impacter négativement les performances en raison des pressions élevées subies, qui peuvent inhiber les capacités des joueurs dans de telles compétitions. Maâli a concédé que l’équipe d’Algérie et la sélection tunisienne ont peut-être été particulièrement affectées par cette pression, altérant leur rendement.

Aliou Cissé doit-il quitter son poste de sélectionneur du Sénégal ?

La performance des équipes arabes dans cette édition de la CAN a été considérée comme décevante, avec seulement cinq d’entre elles ayant franchi le cap des huitièmes de finale. La préparation physique insuffisante a été identifiée comme un frein majeur, empêchant les équipes d’atteindre leur plein potentiel.

Avec une expérience notable, incluant des participations aux éditions 2011, 2012, et 2013 de la CAN avec la sélection tunisienne, et des collaborations avec divers clubs tunisiens et internationaux comme le Club Sportif Sfaxien et Al-Sailiya au Qatar, ainsi que des expériences en Jordanie et en Algérie, Maâli a d’abord concentré sa carrière sur la préparation physique avant de s’orienter vers le coaching.

Commentaires

13 réponses à “Algérie : ” Belmadi s’est loupé sur ce détail crucial ” : un expert étranger déballe tout”

  1. Avatar de Mohamed Farid farid
    Mohamed Farid farid

    Il faut pas oublie l arbitrage qui a vole l Algérie le reste c est de la philosophie

    1. Avatar de
      Anonyme

      Tout à fait d’accord

  2. Avatar de Fianeso Ben
    Fianeso Ben

    Les joueurs n’ont pas pu gérer leurs efforts durant les matchs…. c’est la raison principale

  3. Avatar de Hadj 0uaref
    Hadj 0uaref

    Ces conards à leurs têtes le président de la FAF les faux journalistes et mohalilines que l’Algérie à été éliminer par les arbitres et le VAR

  4. Avatar de
    Anonyme

    En Afrique il faut du coeur et l’Algérie n’avait ni les jambes ni le cœur.
    Embourbée entre les conflits coach vs président, les joueurs entre eux, les joueurs vs le coach, tout le monde arrivait à saturation.
    Dans le foot il y a des cycles a respecter. Cycle joueurs et coach. Les joueurs peuvent se lasser d’un coach et le lâcher. Donc soit on change de joueurs soit de coach mais impossible d’avoir les mêmes hommes sur une trop longue durée surtout si le coach devient le « Fréro ».
    L’essence même du problème est là.
    Il n’y a jamais eu de concurrence saine en EN. Le coach a ses hommes et même blessés, il sait qu’il les remettra à leur retour. il test mais au fond de lui, quand arrivera l’échéance, il remettra le maximum de joueurs avec qui il a gagné.
    2 CAN plus tard, après 2 Fiascos, dans le 11 type nous avons encore 7 joueurs de champs. Renouvellement dites vous ?
    Et tous les traumatisés de 2022 sont toujours là. Inconcevable à ce niveau. On pense gagner avec des looser qui jouent avec le trouillomètre a 0.
    Atal, bennacer, Belaili, Mahrez, slimani sont hors de forme.
    Comment faire jouer Atal qui n’a pas joué depuis 3 mois. Slimani dont le championnat s’est arrêté, Mahrez n’est que l’ombre de lui même, Belaili était en vacances en Algérie, bennacer revient d’une blessure de 7 mois.
    D’ailleurs grave erreur de gestion pour le poumon de l’équipe qu’il a massacré en le faisant jouer autant pour un retour après une longue blessure.
    Donc préparation ratée et des joueurs hors de forme.
    Le rôle de la presse aurait été d’alerter malheureusement Belmadi les a muselé. Le Sélectionneur tout comme le peuple doivent comprendre que les médias ne sont pas là pour être des supporters de l’EN. Leur rôle est d’informer, contredire, critiquer. C’est leur gagne pain. Ce n’est pas la FAF, le sélectionneur ou les joueurs qui leur donne a manger. Ils font partie intégrante de l’environnement football et on doit composer avec eux. Face à eux vous serez toujours perdant.
    Premier match, une bonne première mi-temps où l’ont se dit tous que l’Algérie va faire une belle Can. Puis plouf. On coule physiquement et on y arrive plus. On se puni tout seul.
    Second match on le fait en marchant. Les joueurs sont déjà morts physiquement. Le var nous aide pas non plus.
    Il faut savoir que la caf nous porte pas dans son coeur mais en plus elle déteste Belmadi qui se plaint toujours de tout.
    D’ailleurs je reçois des messages de la CI, du mali, du Burkina, du Cameroun qu’on est devenu pathétique. Ma théorie personnelle c’est que la var va refonctionner après son départ.
    Belmadi a 0 sang froid et ne sait pas lire un match (il a d’autres qualités). Rappelez vous la can2021. Le dernier match, nous étions encore en course et nous jouons la CI. Une victoire 1-0 suffisait. On s’est jeté naïvement a l’abordage avec 4 attaquants comme si on jouait la dernière minute.
    Ce dernier match face a la Mauritanie est aussi un massacre. Il opère 5 changements. Un suicide dans un match aussi déterminant. Un nul nous suffisait, il y avait juste a attendre.
    La planète entière voit que Mahrez n’avance plus, n’apporte rien. Face au Burkina il a touché un ballon de plus que Mandrea.
    Il est donc légitime de demander son remplacement.
    La pression s’accentue sur le coach car même la presse étrangère se fait écho de cette demande. Mais têtu comme il est, il veut donner tort a tout le monde en imposant son capitaine à la presse, a une partie des supporters, et à une partie du groupe qui a déjà lâché le coach. Eux même ne donne plus le ballon a leur capitaine car ils ne sont pas dupes. Mahrez est incapable de faire une différence. Tous les ballons passent par Belaili qui fait largement mieux.
    Mahrez interpelle Belmadi et lui offre une porte de sortie. Il n’est pas contre s’assoir sur le banc et rentrer en cours de match si la pression est trop grande.
    Belmadi apprécie le geste mais…

  5. Avatar de Farid Dz
    Farid Dz

    Le bricolage est le diplôme de l’habitude et on y exerce sans relâche en tous les domaines nous les Africains et nous blamons à chaque fois ceux qui essayent de nous apprendre à respecter l’éthique de la choses . On prends les mêmes et on recommence. Bien fait pour nos gueules.

  6. Avatar de Farid Dz
    Farid Dz

    Le bricolage est le diplôme de l’habitude et on y exerce sans relâche en tous les domaines nous les Africains et nous blamons à chaque fois ceux qui essayent de nous apprendre à respecter l’éthique de la choses . On prend les mêmes et on recommence. Bien fait pour nos gueules.

  7. Avatar de
    Anonyme

    faite le bilan des coupes d afriques quand on joue au climat tropical la coupe reste LABAS…….quand elle se joue au nord de l afrique .. elle reste au nord et cela depuis des annees !!!!!!!!!!! et sans parler de l arbitrage….et le grand monsieur LE VAR !!!!!

  8. Avatar de miloud
    miloud

    faite le bilan des coupes d afriques quand on joue au climat tropical la coupe reste LABAS…….quand elle se joue au nord de l afrique .. elle reste au nord et cela depuis des annees !!!!!!!!!!! et sans parler de l arbitrage….et le grand monsieur LE VAR !!!!!

  9. Avatar de Zoubir Baba-Aissa
    Zoubir Baba-Aissa

    eternels sous developpes,ouste de mon esprit

  10. Avatar de Tagounits Youcef.
    Tagounits Youcef.

    La faf, avait mis à la disposition de l’équipe nationale tout les moyens nécessaires pour aller au moins en demi finale. Mais, hélas, c’est une déception totale. A commencer par le coach, tactiquement nul. Physiquement aussi, il y a aussi le choix des joueurs. Il aurait dû laisser sa place propre en 2022 (deux échecs consécutifs) la troisième, c’est trop.

  11. Avatar de Bob Bourdache
    Bob Bourdache

    J’approuve l’analyse de Mr.Wissam Maali.Mais pourquoi on ne retient pas les leçons;concernant L’Algérie en 2010 en Afrique du Sud l’équipe s’est préparée en Suisse en Altitude 1 match face au Malaoui en prend 3à0 on est tombé de plus haut,aprés l’équipe se prépare au Qatar on sort au 1 tour , la goutte qui ne fait pas déborder le vase.enfin en Côte d’Ivoire on se prépare au Togo, to go au 1 tour…

  12. Avatar de
    Anonyme

    Mahrez était non seulement stérile mais il offrait des balles a l adversaire .Il aurait dù lui même déclarer forfait et permettre a un jeune avec du sang neuf jouer les troubles fêtes et même créer la surprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *