Affiche pour le site 80
dans

Algérie : La mauvaise nouvelle tombe pour les Fennecs

Par

le


Quelques jours après l’élimination de la Mauritanie en huitième de finale de la CAN 2023, l’avenir du sélectionneur Amir Abdou est scellé. Annoncé en Algérie pour succéder à Djamel Belmadi, le technicien Comorien a été prolongé dans ses fonctions jusqu’en 2026. Cette décision intervient après le succès de la Mauritanie à la CAN 2023 en Côte d’Ivoire, où l’équipe a décroché sa première victoire et sa première qualification historiques pour les huitièmes de finale.

Sous la direction d’Amir Abdou, la Mauritanie a réalisé une performance exceptionnelle à la CAN 2023. L’équipe a non seulement obtenu sa première victoire en phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations, mais elle a également décroché une qualification historique pour la compétition. Ces réalisations ont été saluées par les supporters mauritaniens et ont renforcé la réputation d’Abdou en tant que sélectionneur compétent des Mourabitunes.

Amir Abdou

Malgré les rumeurs de l’intérêt d’autres équipes comme l’Algérie pour Amir Abdou, la fédération mauritanienne de football a décidé de renouveler sa confiance envers l’entraîneur franco-comorien. Cette prolongation de contrat est la preuve de la satisfaction de la fédération à l’égard du travail accompli par Abdou et de sa vision pour l’avenir de l’équipe nationale mauritanienne. La nouvelle de la prolongation d’Amir Abdou a été officiellement annoncée ce jeudi 8 février au grand désarroi des Algériens.

 Amir Abdou avait pourtant ouvert la porte à l’Algérie

Dans une récente interview accordée au journal Compétition, Amir Abdou, le sélectionneur de l’équipe nationale de Mauritanie, a évoqué son intérêt pour un éventuel poste de sélectionneur en Algérie même s’il a clarifié qu’aucun contact officiel n’avait encore été établi entre lui et la Fédération algérienne de football, lui qui est annoncé avec instance chez les Fennecs depuis le limogeage de Djamel Belmadi.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Belmadi

Après avoir mené les Comores et désormais la Mauritanie à des performances remarquables lors des dernières éditions de la Coupe d’Afrique des Nations, Amir Abdou est devenu une figure convoitée sur le marché des entraîneurs en Afrique. Dans ses déclarations à Compétition, Abdou a exprimé son admiration pour l’Algérie en tant que grande nation du football : « Montrez-moi, un entraîneur qui refuse l’Algérie ? Je ne peux être insensible à l’appel d’une grande nation de football telle que l’Algérie. Cependant, je dois préciser qu’à l’heure où je vous parle, il n’y a eu aucun contact entre l’agence qui me représente et la Fédération algérienne. », a lâché le sélectionneur de la Mauritanie.

Amir abdou

Concernant la récente rencontre entre la Mauritanie et l’Algérie, Abdou a évoqué la détermination de son équipe à jouer avec ses moyens et à déjouer les attentes des Algériens. Il a également mis en avant l’importance du but marqué au bon moment, qui a eu un impact psychologique sur les joueurs adverses : « Comme vos joueurs ont abordé ce match avec la peur, ils ne s’attendaient pas à ce que la Mauritanie ouvre le score. On a senti après ce but que les Algériens avaient pris un sérieux coup derrière la tête. De toute façon, après avoir perdu nos deux premiers matches, on n’avait pas d’autre alternative que de gagner pour finir troisième. Seulement, il fallait y croire et tout donner pour chercher la qualification. »

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *