Marc Brys
dans ,

Cameroun : Samuel Eto’o face à une nouvelle crise !

Par

le


Samuel Eto’o, président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), fait face à un nouvel affront au pays.

Samuel Eto’o, déjà critiqué par la presse pour la non-délivrance du certificat international de transfert du jeune défenseur Rony Mimb Baheng (19 ans), subit désormais la pression d’une partie des arbitres locaux.

Cameroun : Samuel Eto’o face à une nouvelle crise !

Grève des arbitres et report des matchs

La Ligue régionale du Littoral, citée par Camfoot, a annoncé le report de la phase retour des préliminaires, initialement prévue du jeudi au vendredi 20 juin. Ce report est dû à la décision des arbitres de prolonger leur grève en raison de rémunérations impayées.

Réclamations financières

Les arbitres réclament deux ans de salaires et de primes impayées, totalisant 10 millions de FCFA, soit environ 15 246 euros. La note officielle stipule qu’un retour à la normale dépend du paiement de ces arriérés. La Fecafoot, responsable de l’approvisionnement financier des ligues régionales, est donc directement visée.

Cristiano Ronaldo doit-il prendre sa retraite internationale avec le Portugal?

Conséquences pour Eto’o et la Fecafoot

Pour le moment, la Fecafoot n’a pas encore réagi à ces revendications. Sans une réponse rapide, l’instance se dirige vers une nouvelle confrontation avec ses détracteurs nationaux. Cette situation survient alors que le conflit avec le ministère des Sports, concernant le staff technique des Lions Indomptables, reste non résolu malgré une accalmie temporaire suite aux troisième et quatrième journées des éliminatoires de la Coupe du monde 2026.

Commentaires

Une réponse à “Cameroun : Samuel Eto’o face à une nouvelle crise !”

  1. Avatar de Souleyman A ,B
    Souleyman A ,B

    Primes et salaires impayées c’est avant l’élection de Pichichi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *