FotoJet 6 1
dans ,

« Laissez-nous » : Marc Brys prend la parole, les vérités sont dites

Par

le


Marc Brys est en train d’installer les bases de sa stratégie avec l’équipe nationale du Cameroun. Le technicien belge a surtout souligné le fait qu’il faudra du temps pour établir sa vision sur cette équipe qu’il juge talentueuse. 

Lors de la conférence de presse d’après-match contre l’Angola, Marc Brys a demandé du temps pour établir son équipe. En effet, après une victoire facile contre le Cap-Vert samedi (4-1), le Cameroun n’a pas réussi à reproduire la même performance ce mardi face à l’Angola dans le cadre des qualifications pour le Mondial 2026 (1-1). Englués dans une crise profonde entre le ministère et la Fédération, les Lions indomptables ne sont pas parvenus à se rassurer sur le terrain.

Marc Brys demande du temps

Cependant, adossés à une longue tradition de refus de la défaite, les Lions indomptables ne sont pas du genre à s’effondrer. Ils auraient même pu revenir de Luanda avec une victoire, validant ainsi les débuts prometteurs du nouvel entraîneur controversé Marc Brys, qui avait commencé par un succès convaincant face au Cap-Vert (4-1) samedi dernier. Le technicien belge, qui n’a pas eu suffisamment de temps pour travailler, reconnaît qu’il y a beaucoup de talent dans cette équipe.

« Il y a assez de talents dans ce noyau. Est-ce qu’on peut encore l’améliorer ? Bien sûr ! On a travaillé cinq, six entraînements seulement, on a joué deux matchs : 4/6. On a prouvé. Laissez-nous travailler ! Donnez-nous un peu de temps », a-t-il confié en conférence de presse. « On ne peut pas comparer nos deux matchs, ils sont complètement différents. On a joué le premier match à domicile avec un grand soutien de nos supporters. Ici, ce n’était pas simple face à une bonne équipe avec beaucoup de vitesse et de jeu vertical et en profondeur », ajoute-t-il.

«On doit être déçus, mais d’un autre côté, on a pris un point face à une équipe qui est bonne, mais on a eu cinq très belles occasions ; si tu marques encore une fois, peut-être que tu gagnes. Je suis déçu du résultat, mais d’un autre côté, je suis fier de la manière de jouer de l’équipe. Il n’y a pas trop longtemps, il n’y avait pas trop de mouvement dans le jeu de l’équipe, maintenant il y a beaucoup de mouvements, le groupe est soudé pour obtenir des résultats. Alors, je suis déçu qu’on n’ait pas pu donner ce résultat, mais d’un autre côté, je suis heureux de la manière de jouer, de se créer des occasions », a déclaré le sélectionneur des Lions indomptables.

Marc Brys et la pression constante

Il est à noter que malgré ce nul au goût amer, le Cameroun reste en tête de son groupe avec 8 points, et pour certains fans de la tanière, ces deux performances présagent des lendemains meilleurs sous la direction de Marc Brys.  Après une CAN ratée en début d’année, l’équipe du Cameroun s’est parfaitement relancée samedi lors des éliminatoires pour le Mondial 2026. Victorieux du Cap-Vert (4-1), les Lions indomptables ont repris la tête de leur groupe. Ce succès convaincant s’est produit malgré le conflit interne entre le président de la Fecafoot, Samuel Eto’o, et le sélectionneur Marc Brys.

Un peu moins de deux semaines après leur échange très houleux, sur fond de tensions entre l’instance sportive et le ministère des Sports qui a nommé Marc Brys, la situation n’est pas près de se résoudre. Après avoir menacé de ne pas inscrire le staff du technicien belge, privant potentiellement les adjoints de banc de touche face au Cap-Vert, la Fecafoot a fait parvenir aux joueurs un nouveau courrier en forme de rappel à l’ordre, selon les éléments publiés par le média local Camfoot.

« A titre d’information, les joueurs convoqués sont mis exclusivement à la disposition de l’Association, unique interlocuteur des instances internationales et de votre club employeur, elle est garante de l’organisation et de la pratique de toutes activités sportives du joueur pendant sa période de mise à disposition », a ainsi rappelé la Fecafoot via un document envoyé par Blaise Djounang.

Commentaires

2 réponses à “« Laissez-nous » : Marc Brys prend la parole, les vérités sont dites”

  1. Avatar de Mbelle
    Mbelle

    Nous on veut juste la victoire. Le reste la ne nous regarde pas. La guerre détruit toujours on construit pas une équipe dans la guerre

  2. Avatar de Nebil hakim
    Nebil hakim

    Marc brys est un mercenaire médiocre monté contre etoo par les jaloux et détracteurs…il lui sera nécessaire de rester juste dans le foot et sous l’ordre de son employeur loin de la politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *