senegal 2023 12 08T103930.200
dans

Controverse autour du Ballon d’Or Africain : L’Algérie et le Maroc crient au scandale

Par

le


Ce jeudi, les trois finalistes du Ballon d’Or africain de cette année ont été annoncés.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ne font pas l’unanimité.

Nous avons annoncé le trio qui concourra pour le prestigieux prix du Joueur africain de l’année en remplacement de Sadio Mané.

Mohamed Salah, Achraf Hakimi et Victor Osimhen ont récemment reçu la plus haute distinction individuelle décernée par la Confédération africaine de football (CAF).

Aliou Cissé doit-il quitter son poste de sélectionneur du Sénégal ?

Mohamed Salah, Achraf Hakimi et Victor Osimhen ont récemment reçu la plus haute distinction individuelle décernée par la Confédération africaine de football (CAF).

Cependant, Osimhen est le seul à être d’accord avec cela.

Cependant, l’existence des deux autres finalistes fait l’objet de vifs débats.

L’Algérie gagne face au Maroc et à l’Egypte Le site algérien DZfoot s’est d’ailleurs plaint de l’absence de Riyad Mahrez.

Bien entendu, nos confrères ont évoqué le triplé historique de Coupes, Championnats et Ligue des Champions que l’ailier d’Al Ahly a réalisé avec Manchester City la saison dernière (15 buts et 13 passes décisives en 47 matchs) et l’Algérien souligne qu’il est invincible face aux autres.

Il a également souligné la saison blanche de Mohamed Salah à Liverpool, dont le bilan était loin d’être « extraordinaire » (30 buts, 16 passes décisives), et où il a passé un an sans changement chez les Pharaons égyptiens.

Finalement, les médias ont affirmé que l’ailier droit du PSG, Achraf Hakimi, n’a pu gagner sa place que grâce à sa participation aux demi-finales avec le Maroc au Mondial 2022, et que cela n’a « rien à voir avec 2023 ».

Finalement, les médias ont affirmé que l'ailier droit du PSG, Achraf Hakimi, n'a pu gagner sa place que grâce à sa participation aux demi-finales avec le Maroc au Mondial 2022, et que cela n'a "rien à voir avec 2023".

Le Maroc est dans un scandale à cause de Bounnou Le gardien Yassin Bounnou n’a pas été respecté et nous avons vécu des moments terribles dans le camp marocain.
Par exemple, « Scandal » insulte le compte X (anciennement Twitter) YASSINE.

Dans ce dernier, en particulier, les brillants exploits du gardien en Ligue Europa contre Séville, la demi-finale contre les Lions de l’Atlas lors de la dernière Coupe du monde et la nomination à toutes les récompenses internationales, en l’occurrence le Ballon d’Or (13e place dans le classement).

Ce fut une saison réussie, mais pas suffisante pour se qualifier pour le prix.
Rappelons que le jury qui a voté est composé du Comité technique de la CAF, de journalistes, de joueurs et d’entraîneurs.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *