bailly
dans ,

Côte d’Ivoire : Eric Bailly mis à l’épreuve par un ex-international – « Tu dois refuser de jouer la CAN 2023 »

Par

le


À l’approche du démarrage de la CAN 2023 qui se joue en janvier prochain, l’incertitude règne en Côte d’Ivoire autour du cas d’Eric Bailly. Sans club depuis son exclusion de l’équipe de Besiktas la semaine dernière, le défenseur de 29 ans vient d’être invité à renoncer à la compétition en cas de convocation.

Dans moins d’un mois, l’Afrique va vibrer au rythme de la plus grande compétition de football des nations, la CAN. Prévue du 13 janvier au 11 février 2023 en Côte d’Ivoire, la compétition sera à sa 34e édition. Ces derniers jours, les sélectionneurs se préparent à dévoiler la liste des 27 joueurs qu’ils devront convoquer pour jouer au tournoi. L’Angola est déjà en avance avec la liste des joueurs dévoilée récemment. Dans les prochains jours, les listes des autres pays seront mises au grand jour. Et parmi celles attendues, il y a forcément la Côte d’Ivoire, le pays organisateur dirigé par le Français Jean-Louis Gasset. Eric Bailly sera-t-il parmi les heureux élus ?

La situation compliquée de Bailly

Côte d'Ivoire : Eric Bailly mis à l'épreuve par un ex-international - "Tu dois refuser de jouer la CAN 2023"

C’est la grande question qui taraude les esprits depuis la semaine dernière. Alors qu’il était parti pour décrocher une place parmi les 27 joueurs qui disputeront la CAN 2023, la situation de l’international ivoirien (49 sélections, 2 buts depuis 2015) a brusquement changé la semaine dernière. En effet, l’ancien Mancunien qui a rejoint le club turc de Besiktas cet été est déjà sans club. Quelques mois seulement après son transfert, Eric Bailly a été exclu pour mauvais rendement et incompatibilité avec l’équipe.

Le défenseur central n’était pas le seul puisque trois autres Africains dont Vincent Aboubakar (le capitaine camerounais) sont concernés par l’affaire qui fait grand bruit. Si l’international camerounais a vu sa situation évoluer avec sa réintégration qui a été actée (qu’il rejette) en fin de semaine, celle d’Eric Bailly n’a pas bougé d’un iota. Actuellement, le défenseur central ivoirien qui est un cadre de la sélection de par son expérience est sans club et va devoir se trouver une autre destination le plus tôt possible.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

« Éric Bailly doit avoir l’élégance de refuser de venir jouer la CAN 2023« 

Dans cette atmosphère sombre, le cas d’Eric Bailly sème la zizanie en Côte d’Ivoire avec la CAN 2023. Pendant que certains veulent voir le défenseur disputer la compétition tant attendue que le pays organise, d’autres veulent le contraire. Parmi les voix qui s’élèvent contre la convocation de Bailly, se trouve l’ancien international, Beugré Yago (12 sélections entre 1989 et 1994). Pour l’ancien attaquant âgé de 54 ans, le défenseur passé par l’OM la saison dernière devrait décliner sa convocation s’il a le bon sens.

Éric Bailly est sans club. La sélection nationale, c’est ceux qui jouent, pas ceux qui sont sans club. Éric Bailly doit avoir l’élégance de l’esprit. Il doit refuser de venir jouer la CAN 2023 et permettre aux plus compétitifs de participer à cette Coupe d’Afrique des Nations”, a confié l’ancien attaquant d’Africa Sport (1990-1994) sur la télévision ivoirienne “La 3”.

Bailly et sa carrière mitigée

En tout cas, la liste de Jean Louis Gasset est très attendue. On attendra de voir si Bailly s’y trouvera ou pas. Notons qu’à Besiktas, le défenseur central ivoirien n’a disputé que deux rencontres puisqu’il a dû faire face à une longue blessure. Son dernier match avec la formation Aigle Noir Turc basée à Istanbul remontait à la veille de son exclusion. Dans ce match, Eric Bailly a plus brillé de la plus mauvaise manière avec deux penalties concédés. La prestation du joueur a été très décriée en Turquie.

Formé au Real Espagnol, Eric Bailly traverse une mauvaise passe. Promis à une très grande carrière, le natif de Bingerville a vraiment du mal à s’imposer. En plus de dix saisons chez les professionnels, il n’a joué que 211 matchs en club, un faible ratio pour un défenseur.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *