Affiche pour le site cote 6
dans

Côte d’Ivoire : « Je ne l’ai pas annoncé à quelqu’un », la folle révélation de Badra Sangaré

Par

le


Champion d’Afrique avec les Éléphants, Badra Sangaré ne compte pas arrêter. Le gardien de but de 37 ans, a fait une forte annonce sur le plateau de New World TV.

Ayant vécu la tragédie pendant la CAN 2021 au Cameroun où il a été le titulaire au poste de gardien de but, Badra Sangaré n’avait pas vraiment impressionné. Le portier a même commis une bourde qui a coûté la victoire face à la Sierra Leone. De toute évidence, il fallait renforcer le poste de gardien de but, surtout après la suspension de Sylvain Gbohouo pour dopage. A 37 ans, Badra Sangaré ne représente plus l’avenir à ce poste pour les Éléphants. Et durant la CAN 2023, bien qu’il soit présent, il a totalisé zéro apparition avec l’équipe d’Emerse Faé.

Cela n’a pas empêché la Côte d’Ivoire à réaliser l’impossible. Etant presque éliminée après deux défaites face au Nigéria et face à la Guinée Équatoriale, la Côte d’Ivoire, sauvée de justesse va se métamorphoser et remporter la CAN 2023 face aux Super Eagles. Et Yahia Fofana, le nouveau gardien des Eléphants a été déterminant dans la victoire de la bande à Emerse Faé.

À 37 ans, Badra Sangaré ne veut pas arrêter

Après la CAN 2023 où il n’a pas joué, Ali Badra Sangaré ne compte pas arrêter avec la sélection nationale ivoirienne malgré le poids de l’âge. L’ancien gardien de but de l’AS Tanda ou d’Asec Mimosas a été invité sur le plateau de New World TV.

Lire aussi:  Mondial 2026 (Q) : La Côte d’Ivoire d’Emerse Faé perd ses premiers points au Kenya
[totalpoll id= »794558″]

Au cours de l’émission, Badra Sangaré qui a abordé plusieurs sujets, s’est attardé sur la question relative à sa retraite internationale. Contre toute attente, le gardien de Sekhukhune United surprend en annonçant qu’il continue avec les Éléphants et qu’il n’a rien à annoncer à quelqu’un. Il en profite même pour mettre en garde la presse de son pays qui parle constamment d’une possibile retraite internationale.

« Déjà quand je venais en sélection, je ne l’ai pas annoncé à quelqu’un. Ce sont mes qualités, mon sérieux et mon professionnalisme qui m’ont envoyé en sélection. Il n’y pas quelqu’un qui va me faire arrêter. Le jour je sens que je n’ai plus la force, les moyens d’être compétitif en sélection, c’est à ce moment-là que je vais arrêter. Il n’y a pas de journaliste qui va me pousser vers la sortie. J’ai décidé de venir au football seul, je vais arrêter le football seul. Personne ne viendra m’attribuer ce que je n’ai pas dit », a-t-il expliqué et relayé par Sport-ivoire.

Ça a le mérite d’être clair, Emerse Faé doit recevoir le message, lui qui ambitionne de rajeunir davantage l’équipe des Éléphants de la Côte d’Ivoire.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *