Affiche pour le site 41
dans ,

Mali – Côte d’Ivoire : Le surprenant aveu de Serge Aurier sur le carton rouge

Par

le


Samedi, au Stade de la Paix de Bouaké, lors des quarts de finale de la CAN 2023, la Côte d’Ivoire a arraché une victoire épique en venant à bout du Mali (2-1 après prolongation) dans une rencontre pleine de rebondissements. Les Éléphants ont provoqué une vague d’enthousiasme national en scellant cette victoire capitale dans les derniers instants de la prolongation.

Juste au moment où tout semblait indiquer une inévitable séance de tirs au but, avec les Éléphants à dix suite à l’expulsion d’Odilon Kossounou à la 43e minute et le Mali en position défensive, l’Ivoirien Oumar Diakité a réussi à rediriger une frappe de Séko Fofana (120+2) dans le but malien, propulsant ainsi la Côte d’Ivoire dans le carré final de cette CAN.

Mali - Côte d’Ivoire : Le surprenant aveu de Serge Aurier sur le carton rouge

En zone mixte après la rencontre, le capitaine des Éléphants, Serge Aurier, a exprimé sa satisfaction : “On continue sur notre lancée, je suis heureux car nous n’avons pas baissé les bras. C’était un match atypique, rempli de retournements de situation. C’est pour vivre des moments comme celui-ci que nous sommes ici.”

Serge Aurier : « Être en infériorité numérique a été un avantage pour nous »

Malgré le fait d’être réduits à dix joueurs pendant plus d’une heure, l’ex-joueur de Tottenham a mis en avant que cette situation a paradoxalement bénéficié à son équipe. « Nous n’avions plus rien à perdre. Je crois que jouer en infériorité numérique nous a en fait aidés, » a affirmé le défenseur. « Face à une excellente équipe malienne qui aime contrôler le jeu, une des meilleures en termes de possession dans ce tournoi, nous savions que nous aurions à beaucoup courir. Et il fallait qu’on coure encore davantage. C’est ce que nous avons fait. Puis, il fallait saisir nos opportunités. Nous les avons eues et nous avons su être efficaces. »

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *