NOUVEAU POUR SITE 2024 04 21T102524.321
dans ,

Maroc : « Je reproche Walid Regragui de m’avoir… », Hamdallah tacle sévèrement Regragui

Par

le


Abderrazak Hamdallah, l’attaquant vedette marocain d’Al-Ittihad, a ouvertement exprimé son insatisfaction vis-à-vis de la direction de Walid Regragui, le sélectionneur de l’équipe nationale du Maroc.

Lors d’une interview récente sur la chaîne Youtube de Khalid Yassine, l’attaquant, qui compte 25 sélections et 7 buts avec les Lions de l’Atlas, a critiqué son faible temps de jeu en équipe nationale malgré ses performances remarquables en club.

Maroc : « Je reproche Walid Regragui de m'avoir... », Hamdallah tacle sévèrement Regragui

Non sélectionné depuis septembre, Hamdallah a fait part de ses griefs, accusant une certaine partialité dans le choix des joueurs. « Je reproche notamment à M. Walid Regragui de m’avoir utilisé seulement pour une mi-temps lors des matchs suivant la Coupe du monde, comme celui contre le Cap-Vert, une équipe reconnue comme solide, avant de me remplacer à la pause.

Il m’appelle pour les matchs amicaux sans me faire jouer. Comment peut-on évaluer ma performance alors que je joue un rôle clé à Al Ittihad où je continue de marquer régulièrement ? » a déclaré le buteur de 33 ans, auteur de 18 buts en 23 matches cette saison dans le championnat saoudien.

Lire aussi:  Mondial 2026 (Q) : Hakim Ziyech et le Maroc s’imposent devant la Zambie
[totalpoll id= »794558″]

« Les autres meilleurs buteurs et attaquants des clubs de la ligue saoudienne sont régulièrement sélectionnés pour leurs équipes nationales, sauf moi. Bien que j’ai connu une période moins favorable avec l’équipe nationale, mes années les plus fructueuses ont été sous Badou Zaki », a-t-il ajouté, tout en émettant également des critiques envers Hervé Renard.

Ces déclarations acerbes pourraient nuire à ses chances d’être convoqué pour les prochains matchs de l’équipe nationale en juin, où le Maroc affrontera la Zambie et le Congo dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2026. Hamdallah, qui avait déjà quitté l’équipe nationale de manière controversée sous la direction de Hervé Renard avant la CAN 2019, a réitéré son ressentiment, accusant ce dernier de manquer d’éthique professionnelle.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *