NOUVEAU POUR SITE 54
dans ,

Scandale à la CAF : “possible match arrangé”, une plainte déposée après les quarts de finale !

Par

le


Le club tanzanien Young Africans a initié une procédure d’appel après sa défaite en quart de finale retour de la Ligue des Champions de la Confédération Africaine de Football (CAF) contre l’équipe sud-africaine de Mamelodi Sundowns, suite à un match nul (0-0) résolu par une séance de tirs au but (3-2).

L’élimination de Young Africans, survenue à Pretoria après une égalité totale sur les deux matches, est amère. L’équipe aurait pu prétendre à la victoire si le but du joueur burkinabé, Stéphane Aziz Ki, marqué à la soixantième minute, n’avait pas été annulé par l’arbitre mauritanien Dahane Beida, malgré les apparences que le ballon avait franchi la ligne. L’indignation chez les fans de “Yanga” est d’autant plus grande que l’arbitre, également officiel de la finale de la CAN 2023, n’a pas consulté la VAR pour cet incident.

Accusant un match truqué, Young Africans a rapidement réagi en déposant une plainte auprès de la CAF. Dans leur requête, ils évoquent une « erreur administrative et un incident de match truqué » durant la confrontation du 5 avril 2024, disputée au stade Tshwane-Loftus Versfeld à Pretoria. Le courrier adressé à l’organisation fait référence à la règle XVI du Règlement de la Ligue des champions de la CAF, invoquant les dispositions qui permettent de contester de telles situations.

Scandale à la CAF : “possible match arrangé”, une plainte déposée après les quarts de finale !

Young Africans se considère gravement lésé par un arbitrage qu’ils qualifient d’injuste et de partial. « Nous soutenons que les actions de l’équipe arbitrale montrent une tentative manifeste de manipuler le résultat du match en faveur de Mamelodi Sundowns, représentant une violation sérieuse de l’intégrité du match. Cette situation est exacerbée par l’emploi discriminatoire de la VAR, qui a été utilisée principalement pour examiner les infractions commises par le Young Africans Sports Club (Yanga) en vue de l’attribution de cartons rouges, tout en négligeant une occasion claire de but, » a explicité le club.

Cristiano Ronaldo doit-il prendre sa retraite internationale avec le Portugal?

Face à ces allégations, la direction de Young Africans appelle à une « enquête complète sur cet incident par la Confédération Africaine de Football (CAF) pour révéler toute preuve d’erreur administrative ou de manipulation de match ». Ils demandent que cette enquête aboutisse à la disqualification de Mamelodi Sundowns, ce qui entraînerait la qualification automatique de Young Africans, conformément à la règle XVI (3) du Règlement de la Ligue des Champions de la CAF.

Cette situation met en lumière une position délicate pour le président de la CAF, Patrice Motsepe, qui est également le propriétaire de Mamelodi Sundowns. Bien que la gestion quotidienne du club ait été déléguée à son fils, cette dualité de rôles soulève des questions de conflit d’intérêts, alimentant les suspicions autour de cette affaire controversée.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *