1221
dans

Boxe : Tony Yoka subit une nouvelle cuisante défaite, Cédric Doumbé avait tout prédit !

Par

le


La star française de la boxe, Tony Yoka, vient de concéder une défaite douloureuse contre Ryad Merhy ce samedi à Roland-Garros. Cédric Doumbé, autre star des sports de combat français, n’est sans doute pas surpris puisqu’il avait tout vu.

Les fans de Tony Yoka et tous les Français sont sous le choc depuis ce samedi nuit. Alors que la vedette des poids lourds du noble art jouait sa carrière contre le boxeur belge d’origine ivoirienne Ryad Merhy (34 combats, 2 défaites), le résultat final a été sans appel. Sur deux défaites consécutives avant ce combat tenu à Roland-Garros devant un public venu voir la renaissance de leur boxeur, qui a changé d’entraîneur pour effacer sa mauvaise passe, l’ancien champion olympique s’est fait manger par les jabs plus lourds et tranchants de son adversaire. Résultat final : il concède une troisième défaite par décision unanime des juges.

L’analyse de Doumbé sur Yoka qui refait surface

S’il a tenu à lui envoyer ses forces avant le combat, Cédric Doumbé ne doit pas être surpris du verdict final. En effet, contrairement à beaucoup de Français qui considéraient Tony Yoka comme une véritable star pouvant prétendre à des ceintures dans sa catégorie des poids lourds en boxe, Cédric Doumbé, toujours franc dans ses analyses, ne cachait pas son scepticisme il y a quelques temps. Pourtant, arrivé chez les professionnels en 2017, le boxeur français a enchaîné des résultats convaincants avec 11 combats pour autant de victoires jusqu’en 2021.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Boxe : Tony Yoka subit une nouvelle cuisante défaite, Cédric Doumbé avait tout prédit !

Si l’euphorie montait autour du Parisien de 31 ans, la star du PFL, Doumbé, a de son côté sorti l’artillerie lourde pour le taxer de surcoté, incapable de prétendre au sommet. Pour le combattant MMA né au Cameroun, Yoka ne faisait face qu’à des petits boxeurs qui ne représentaient rien dans le haut niveau de la boxe anglaise.

«  Je ne le vois pas être champion du monde« 

« À l’unanimité des juges, à l’unanimité de la France, du monde, de l’univers, il (Tony Yoka) est surcoté à mort. On ne va pas dénigrer, il a été champion olympique, mais il est surcoté parce que vous avez vu son premier adversaire (le boxeur américain Travis Clark qu’il met KO au milieu du deuxième round), c’était comme ‘la boule’ dans Fort Boyard avec le même tatouage« , a d’abord taclé Cédric Doumbé dans une vidéo avant de poursuivre.

« Il a signé un bon contrat avec Canal + qui donne de l’oseille, c’est tout ce qu’on souhaite. On aimerait tous avoir ce contrat, c’est certain, mais par contre, ne mens pas au public, encore nous les boxeurs. On sait que c’est du mytho, on sait que tu dois monter progressivement, tranquillement. Au début, tu as la boule de Fort Boyard, d’accord, mais progresse. Prends de meilleurs de mieux en mieux, là que des chèvres, moi je ne le vois pas être champion du monde« , a violemment déclaré l’ancien champion du monde de kickboxing.

Trois défaites de suite

Visiblement, Cédric Doumbé avait tout vu. Contre Martin Bakole, la vedette congolaise et africaine dans le monde des lourds qui attend d’ailleurs sa chance pour la ceinture contre Tyson Fury ou autre Usy, le 15 mai 2022, Tony Yoka va littéralement se faire massacrer même s’il va tenir debout jusqu’à la fin des rounds où il sera logiquement déclaré perdant. Pour son combat suivant contre le vétéran camerounais Carlos Takam le 11 mars dernier, le boxeur français va perdre à nouveau, ce qui va lui mettre un sacré coup au moral.

Après deux défaites consécutives contre deux grands noms de la discipline, il a changé d’entraîneur. Malgré les consignes du grand coach Don Charles reconnu dans le milieu, Yoka n’aura vu que du feu pour une troisième fois consécutive contre Ryad Mehry ce samedi. En tout cas, après la décision finale à l’unanimité des juges (96-94 x3), il s’est montré surpris du verdict final, tout le contraire des spectateurs qui ont vu un combat.

Le film du combat

S’il a démarré le combat avec intensité comme il l’avait promis, grâce à son avantage en termes de taille et de portée, Tony Yoka va se faire contrer dès le 4e round alors qu’il tente de gros uppercuts. Bien contré par un Merhy sérieux et concentré, le Français va se faire surplomber par la puissance de frappe de son adversaire. Le combat qui prend une tournure de guerre dès ce 4e round ne va plus sourire au Parisien qui va sortir avec des bleus au visage. C’est clair, avec cette défaite, le ciel s’assombrit pour le boxeur français.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *