F00 kewXgAAGP 5
dans

CAN 2024 : Une Arène de Football Africain Plus Équilibrée, Sans Leader Incontesté

Par

le


La Coupe d’Afrique des Nations, qui s’élancera ce samedi, présente un éventail élargi de nations aspirant au titre suprême. La dernière décennie a été marquée par des surprises et des transformations majeures. Depuis 2010, aucun pays n’a réussi à maintenir une position dominante dans le football africain. Chacune des sept éditions récentes de la Coupe d’Afrique des Nations a consacré un vainqueur différent, une tendance qui se poursuit avec l’édition 2023, qui commence le 13 janvier et se termine le 11 février en Côte d’Ivoire, avec de nombreuses équipes en lice pour le trophée.

Jusqu’à la fin des années 90 et au début des années 2010, le Cameroun et l’Égypte semblaient être les ténors du continent, dominant et propulsant le football africain. Cependant, après le triplé égyptien de 2006-2008-2010, le continent a vu un renouveau majeur. « Aujourd’hui, on assiste à un nivellement par le milieu », analyse Patrick Juillard, spécialiste du football africain pour Sport365 et consultant pour RFI. « Le niveau moyen s’améliore, et celui des équipes plus modestes augmente considérablement. Des pays comme la Mauritanie, la Guinée-Bissau ou le Cap-Vert, qui étaient presque inexistants il y a 20 ans, se qualifient désormais régulièrement. »

Cette nouvelle densité dans la Coupe d’Afrique des Nations rend la compétition plus imprévisible, mais aussi plus hétérogène, surtout pour les équipes attendues comme des leaders continentaux.

La Coupe du Monde 2022, un Symbole de Renouveau?

Sur la scène mondiale, les récents Mondiaux ont révélé des performances inégales. L’Algérie, co-meilleure équipe africaine du Mondial 2014, n’a pas atteint les demi-finales de la CAN précédente ni de la suivante. Une tendance similaire a été observée pour le Sénégal, le Maroc et l’Égypte en 2018. En 2022, le Maroc, demi-finaliste du Mondial, avait été éliminé en quarts de la CAN la même année. Néanmoins, le Mondial au Qatar a laissé entrevoir un avenir prometteur pour le football africain, souvent considéré comme « l’avenir du football international ». Pour la première fois, chaque équipe africaine a remporté au moins un match. Le Maroc, en particulier, est devenu la première équipe africaine à atteindre les demi-finales d’une Coupe du Monde.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Les Lions de l’Atlas rejoignent ainsi la liste des équipes africaines capables de briller, du moins temporairement, au plus haut niveau. Ils doivent maintenant confirmer ce statut émergent, un défi que d’autres n’ont pas relevé depuis près de 15 ans. « L’Algérie a remporté la CAN en 2019 avant d’être éliminée au premier tour deux ans plus tard », rappelle Patrick Juillard.

Le Sénégal et le Maroc : des Prétendants au Leadership

Le Maroc, avec des stars comme Achraf Hakimi (PSG), Noussair Mazraoui (Bayern Munich), Sofyan Amrabat (Manchester United) et Hakim Ziyech (Galatasaray), vise à briser cette série. Un deuxième titre après celui de 1976 pourrait consolider son rôle de leader potentiel en Afrique. Le Sénégal, vainqueur de la dernière édition en 2021, pourrait également prétendre à ce statut en cas de doublé. « Ils sont toujours parmi les favoris », note Patrick Juillard.

D’autres équipes comme le Mali, l’Égypte avec Mo Salah, et le Burkina Faso, continuent de progresser. De nouvelles forces prêtes à propulser le football africain vers de nouveaux sommets.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *