riolo neymar mbappe
dans

«Je ne suis pas emballé par ce mec-là», Daniel Riolo cartonne un joueur du PSG

Par

le


Dans l’After Foot sur RMC Sport, Daniel Riolo a énormément critiqué Randal Kolo Muani, la nouvelle recrue du PSG.

Flamboyant à l’Eintracht Francfort, Randal Kolo Muani a fait son retour en Ligue 1 cette saison. L’international français a fait les pieds et mains pour rejoindre le PSG. Et le club a déboursé la somme de plus de 80 millions d’euros pour se l’offrir. Arrivé contre une forte indemnité de transfert, l’attaquant de 24 ans ne justifie pas cette somme avec un bon rendement sur le terrain. Il a vraiment du mal à briller sous les couleurs parisiennes. 

Lire aussi:  Espagne – France : l’action regretable de Nacho sur Randal Kolo Muani qui affole la toile

Depuis le début de la saison, Kolo Muani a disputé onze rencontres pour trois buts et deux passes décisives. Daniel Riolo avoue ne pas être trop emballé par les performances de l’attaquant français depuis son arrivée dans le club parisien en provenance de Francfort.

« C’est pas un joueur marquant, que ce soit au PSG où il n’a pas digéré son transfert où il a rien fait depuis le début de la saison. Tout va très vite, tout va trop vite. En dehors du but ce soir, je le trouve assez effacé comme joueur. Je ne suis pas emballé par ce mec-là. », a-t-il déclaré.

Critiqué, Randal Kolo Muani soutenu par Djibril Cissé

Randal Kolo Muani essuie énormément de critiques. Il est l’attaquant numéro un du PSG. Il est arrivé comme un véritable buteur. Mais, il a du mal à enfiler ce costume. Pour le moment, le buteur attitré des parisiens restent Kylian Mbappé.

Kolo Muani est sous le feu des critiques. Il n’est pas épargné par des critiques sur les médias français. La pression est énorme et l’attente est grande. Il a vraiment cette difficulté à faire abstraction de tout et performer sur le terrain. Ex buteur de l’Equipe de France, Liverpool et de l’Olympique de Marseille, Djibril Cissé a apporté tout son soutien à son jeune attaquant.

« Je vois un mec qui essaye, qui ne se cache pas, mais qui est encore atteint par cette occase-là. C’est un truc qui marque. Tant qu’il n’aura pas exorcisé ça, par exemple en marquant sur un très gros match, ce moment va le handicaper mentalement. Alors, oui, il force peut-être un peu les choses. Le jour où il sera libéré, il avancera. Mais c’est encore un traumatisme. Demandez à André-Pierre Gignac. Je pense que la finale de l’Euro 2016 le hante encore. Mais c’est une histoire de temps. Il faut qu’il arrive à digérer cette occasion. », a déclaré Djibril Cissé.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *