fbpx

Samuel Eto’o : «Un ministre camerounais m’a carrément menacé»

Invité de l’émission  Le débat africain sur RFI, Samuel Eto’o a s’est exprimé sur  les problèmes qui retardent l’expansion du football africain et camerounais non sans évoquer les difficultés qui l’empêchent d’œuvrer dans ce sens.

Pour l’ancien capitaine des lions indomptables, le développement du football sur le continent devrait partir du niveau local.

«Développer le football africain dépend de chaque fédération. Mais, il y a les mauvais dirigeants, et ça  c’est la première chose. Parce que, si vous voyez, nos fédérations sont très pauvres, et elles s’appuient sur nos États. Or, la priorité de nos États ce n’est pas le football. Et bien même lorsqu’il y a des fonds alloués pour le football, il y a beaucoup de chantage, (…) «La seule chose qui intéresse ses dirigeants c’est de voler»

 «Quand tu viens en sélection, ce n’est pas parce que tu es l’ami de tel. Moi j’ai vécu ça pendant 10 ans où il y avait un clan de personnes qui voulaient jouer entre eux pourtant les meilleurs n’étaient pas dans ce clan, il y avait un ou deux joueurs qui méritaient de jouer. Vous ne pouvez pas prendre un groupe d’amis et les mettre pour défendre 25 millions de camerounais. Alain, un de tes amis ministre ma carrément menacé lors du truc qu’ils ont organisé entre eux pour dire c’est Samuel le fautif », ajoute Eto’o.  

Alain Foka, le journaliste affirme ignorer le ministre dont il fait allusion, Eto’o quant à lui renchérit en indiquant que les présidents de fédération pour développer leur football doivent être souverains et ne pas laisser les ministres des sports s’ingérer dans la gestion interne.

« Mohamed Salah m’a pris dans ses mains et a pleuré de chaudes larmes » | Histoire de Foot
Lire aussi
Pourquoi Samuel Eto’o est le plus grand N°9 du Barça devant Luis Suarez
(Visited 1 times, 2 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *