15
dans

Affaire Negreira – Un ancien policier accable Florentino Perez : « Quiconque ose le dénoncer se suicide »

Par

le


L’affaire de corruption des arbitres espagnols dite Negreira fait la une des tabloïds. Pendant que le Barça est sous les feux des projecteurs, Florentino Perez du Real Madrid est aussi épinglé.

Depuis quelques mois, le monde du foot espagnol est ébranlé par un scandale de corruption des arbitres. Dans le viseur de la justice se trouve le FC Barcelone qui rejette fermement les accusations qui pèsent contre lui. Si le club catalan reconnaît avoir versé des sommes à l’ancien vice-président de l’instance dirigeante des arbitres, Enrique Negreira, pour des rapports spécifiques, il nie toute tentative ou acte de corruption. Ce mardi, l’ancien président du club, Sandro Rosell s’est expliqué sur Catalunya Radio.

 José Manuel Villarejo, ancien commissaire de police qui accuse Florentino Perez dans l'affaire Negreira
José Manuel Villarejo, ancien commissaire de police espagnol

Quelques instants après l’intervention de l’ancien patron du Barça, qui risque une peine carcérale de quatre ans, un ancien commissaire de police espagnol nommé José Manuel Villarejo a lâché une bombe sur le président madrilène Florentino Perez. Ancien membre de la Guardia Civil, connu pour ses sorties pour le moins controversées et ses déclarations fracassantes, il a porté des accusations sur le président du Real Madrid. « Avant cela (l’affaire Negreira), j’avais déjà détecté la même chose avec le Real Madrid. Dans ce pays, rien de ce qui touche Florentino Pérez ne peut être poursuivi. Quiconque ose se suicide. Il est intouchable« , a-t-il déclaré sur la radio catalane RAC+1.

Le patron de la Liga se confie sur la sortie de Villarejo

Depuis le début de cette histoire de corruption des arbitres baptisée l’affaire Negreira, le club rival du Barça est régulièrement cité sans toutefois se faire coincer. Avec cette nouvelle sortie, le débat ne fait qu’enfler en Espagne où l’on qualifie le Real Madrid à cause de la notoriété de son président.

En tout cas, le président de la Liga, Javier Tebas, mis au parfum de la sortie fracassante de l’ex-commissaire, a donné son point de vue franc. Devant la presse espagnole ce mardi, toujours pour évoquer l’actualité de l’instance qu’il préside, Tebas reste sceptique sur les accusations envers Florentino Perez vu la personnalité controversée qui fait les révélations. Le patron de la Liga rejoint par contre Villarejo sur l’aspect « intouchable » du patron du Real Madrid.

Lire aussi:  Une grosse polémique éclate en Espagne, Florentino Perez insulté de « raciste » et « idiot »

« Villarejo a dit deux choses, d’abord que Florentino avait soudoyé des arbitres, et il affirme aussi qu’il est intouchable. Pour la première, s’il a des preuves, qu’il les présente. Villarejo parle beaucoup, il a le verbe fort, et les méthodes que nous connaissons de lui pour dénoncer des choses sont incroyables et très condamnables. Il devra en dire plus », a avancé Tebas dans les propos relayés par Marca.

Florentino Perez, également intouchable pour Tebas

« Pour la deuxième partie, lorsqu’il dit que Florentino est intouchable et que Rubalcaba lui aurait dit cela, je crois que c’est crédible. Je le crois, car ce n’est pas seulement Villarejo qui le dit, c’est une chose connue de tous dans ce pays. Tout le monde le sait, c’est un fait avéré. Rubalcaba était un ami très proche de Florentino, et tout cela concorde. Parce que s’il est intouchable, que ce soit Rubalcaba, qui était un ami très proche de Florentino, qui le dise à Villarejo, qui était policier, et comme Rubalcaba était ministre de l’Intérieur, cela cadre avec ce que je peux imaginer« , appuie le sulfureux président de la Liga.

Déjà outrés par leur situation, les Catalans risquent de grincer beaucoup plus des dents après les dernières révélations au sujet des Madrilènes. Quoi qu’on dise, la rivalité entre les deux clubs ne cessera jamais vu ses origines anciennes. Vivement le verdict final de la justice espagnole sur cette affaire Negreira pour clore une fois pour toutes cette page sombre de l’histoire du foot espagnol.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *