template 11 1
dans

Premier League : Haaland brise la malédiction à Tottenham et mène Manchester City vers le titre

Par

le


Le match en retard de la 34è journée de Premier League entre Tottenham et Manchester City vient de s’achever. Toujours vaincu au Hotspur Stadium depuis sa création, l’équipe de Pep Guardiola met fin à la malédiction en s’imposant 2-0 avec un doublé d’Erling Haaland.

Manchester City vient de faire un grand pas vers le titre en Premier League. Obligé de gagner ce mardi pour garder son destin en main avant la dernière journée du championnat le weekend contre West Ham, l’équipe de Pep Guardiola a fait le boulot. Après une première période vierge en termes de but, Kevin De Bruyne va sonner la révolte des Citizens à la 51è en offrant l’ouverture du score au Cyborg norvégien.

Sonné, Tottenham, qui doit gagner pour espérer accrocher la quatrième place synonyme de la Ligue des Champions, va s’offrir de très belles occasions après ce but d’Haaland. Mais le remplaçant d’Ederson (sorti par précaution à la 69è après un violent choc avec Romero) va s’interposer et repousser toutes ses occasions franches, dont un face-à-face avec Heung-min Son à l’entame des dix dernières minutes du temps réglementaire.

À force de louper les occasions, Tottenham va se faire punir derrière avec un penalty obtenu par Doku à la 90è. Sans trembler, Erling Haaland va transformer l’occasion et assurer la victoire de City qui brise enfin la malédiction. Avec cette belle victoire, les Citizens (88 points) reprennent la première place de la Premier League à Arsenal (86 points). En cas de victoire le dimanche, ce sera le quatrième titre consécutif pour les Skyblues qui ne cessent d’accroître leur domination en Angleterre.

[totalpoll id= »794558″]

Pour Tottenham, l’espoir d’une qualification pour la Ligue des Champions la saison prochaine est terminée. Avec 63 points, les Spurs, cinquième ne pourront plus revenir à hauteur d’Aston Villa, quatrième avec 68 points qui est qualifiée pour la C1 tout comme Liverpool et les deux premiers.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *