nouveau format pour site bi 16 1
dans

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Par

le


 La Masia était jadis, un réservoir de talents. L’académie a produit des talents incroyables à chaque saison. Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

On pense forcément à Xavi, Andres Iniesta et Lionel Messi. Depuis peu, plus de succès et le Barca ne compte que des transferts pour étoffer son effectif.

Mais au début de la décennie, le journaliste espagnol Marti Perarnau a établi une liste des 50 joueurs les plus prometteurs de la Masia dans son livre «Senda de Campeones». Alors, que sont devenues aussi ces pépites neuf ans plus tard ?

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Ruben Mino : UD Logrones

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Le gardien de but a joué quatre saisons pour le Barcelone B avant de faire sa seule et unique apparition en équipe première en Supercopa d’Espage en 2010 contre Séville. Il a quitté le Barça pour Majorque avant de rejoindre Oviedo, AEK Larnaca, Albacete, Politehnica Iasi en Roumanie et maintenant UD Logrones.

Jordi Masip : Real Valladolid

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

A été à Barcelone pendant 13 ans au total, faisant quatre apparitions dans l’équipe première. Il a été le n ° 1 du Real Valladolid au cours des trois dernières saisons.

Pol Balleste : Olot

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Il n’a pas réussi à faire partie de la première équipe du Barça avant son départ à l’Atletico Malagueno, puis à El Palo, Cadix, Grenade B, UCAM Murcia et Badajoz. Il est maintenant à Olot en Division B.

Fabrice Ondoa : KV Oostende

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Ondoa n’a même pas réussi à jouer un match avec le Barça B avant son passage à Pobla puis à Séville B. Il est maintenant le gardien de but d’Ostende en Belgique et a joué 42 fois pour son pays, le Cameroun, pas mal pour un gardien de 24 ans. Son cousin est aussi un autre gardien camerounais, Andre Onana, passé aussi par le Barça.

Martin Montoya : Brighton & Hove Albion

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Montoya a réussi 67 apparitions avec le Barça avant ses périodes de prêt à l’Inter Milan et au Real Betis. Un transfert permanent à Valence a suivi, mais le joueur de 28 ans se retrouve maintenant en Premier League avec Brighton.

Albert Dalmau : Llagostera

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

L’arrière droit a fait trois apparitions avec le Barça B avant de rejoindre Valence B. Puis, il débarque à Cadix, Lugo, Cordoue, Hercules et Sepsi Sfantu Gheorghe en Roumanie. Le joueur de 27 ans est maintenant à Llagostera.

Hector Bellerin : Arsenal

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Bellerin n’a pas évolué avec le Barça après sa formation. Il débarque à Londres et signe pour Arsenal en 2011 à l’âge de 16 ans. Il a depuis joué près de 200 fois avec les Gunners.

Marc Bartra : Real Betis

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Quatre-vingt-une apparitions avec le Barça B et 103 apparitions pour la première équipe de Barcelone. L’arrière central a ensuite rejoint le Borussia Dortmund avant de retourner en Espagne avec le Real Betis.

Sergi Gomez : Seville

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Le défenseur a fait une apparition avec le Barça mais a rejoint le Celta Vigo en 2014. Après quatre saisons au Celta, il a signé pour Séville mais est depuis tombé en disgrâce sous Julen Lopetegui.

Oriol Rosell : Orlando City

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Rosell a eu une carrière intéressante après avoir quitté Barcelone pour le Sporting Kansas City en MLS, où il est devenu le premier joueur espagnol à remporter la ligue. Il a signé au Portugal avec le Sporting, puis prêté à quatre autres clubs portugais avant un retour aux États-Unis avec Orlando City.

Edu Campabadal : Lugo

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Peu de personnes ont parcouru le chemin de Barcelone à Wigan, mais l’arrière droit Campabadal l’a fait même s’il n’a disputé qu’un seul match pour Wigan. Il a représenté Cordoue et Majorque mais est maintenant à Lugo dans la Segunda División.

Robert Costa : Atletico Levante

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

L’arrière central a fait 13 apparitions avec le Barça B et après un passage avec Celta B, il joue maintenant avec l’équipe réserve de Levante en Segunda División B.

Roger Riera : NAC Breda

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

En 2013, Riera a été capitaine des moins de 19 ans et remporte l’UEFA Youth League. Ensuite, il est parti pour Nottingham Forest un an plus tard avant de retouner en Espagne pour rejoindre Celta B et Villarreal B. Il joue maintenant pour le club néerlandais de Eerste Divisie NAC Breda.

Carlos Blanco :  Villarreal B

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Après avoir quitté le Barça, Blanco a rejoint la Juventus pendant deux ans avant de signer pour Gimnastic. Il a rejoint Villarreal B en juillet 2018, où il demeure.

Andreu Fontas : Sporting Kansas City

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

L’arrière central a passé trois saisons à jouer pour le Barça B avant de passer en équipe première. Il  joue 16 fois et a eu un bref passage à Majorque avant de rejoindre le Celta en 2013. Mais en août 2018, le joueur de 30 ans a rejoint la MLS au Sporting Kansas City.

Xavier Quintilla : Villarreal

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Quintilla a quitté le Barça pour Villarreal B en 2017, mais il joue maintenant régulièrement pour la première équipe.

Juanma Garcia : Vorskla Poltava

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Le défenseur a rejoint la formation des jeunes de Liverpool en 2016, mais n’a pas réussi à se frayer un chemin à Anfield. Il est maintenant en Ukraine à Vorskla Poltava.

Marc Muniesa : Al-Arabi

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Muniesa a réussi quatre apparitions en équipe première au Camp Nou avant quatre saisons en Premier League avec Stoke. Un retour en Espagne avec Gérone est intervenu avant un changement surprise au Qatar.

Brian Olivan : Gérone

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Olivan a quitté le Barça pour Braga avant de rejoindre le CSKA Sofia, Valladolid B et Granada B. Il est maintenant prêté à Gérone par Cadix.

Alex Grimaldo : Benfica

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Malgré presque 100 apparitions pour Barcelone B, Grimaldo n’a jamais joué pour l’équipe première du Barça. Il a signé pour Benfica en 2016 et a depuis joué plus de 150 fois pour les portugais.

Fran Alvarez : 

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Alvarez a quitté le Barça pour Monaco B et a tenté des aventures en Espagne et en Italie. Il a été vu pour la dernière fois avec Viterbese en troisième division italien avant sa libération en janvier.

Oriol Romeu : Barca

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Romeu n’a fait que deux apparitions pour la première équipe avant un transfert surprise à Chelsea. Il n’a duré que deux saisons à Stamford Bridge, puis est prêté à Valence et à Stuttgart. Il a signé pour Southampton en 2015.

Patric : Lazio

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Patric a joué une fois pour Barcelone.  Il a été remplaçant lors d’une défaite en Ligue des champions contre l’Ajax. Puis, il a signé pour la Lazio en 2015.

Lire aussi:  CAN 2024 : Edouard Mendy dévoile les raisons de l’élimination

Wilfrid Kaptoum : 

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Le Camerounais de 23 ans a réussi trois matches avec Barcelone avant de signer pour le Real Betis B. Il a joué une poignée de matchs avec la première équipe du Betis mais a été prêté à Almeria pour cette saison.

Alex Corredera :

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Corredera a depuis joué pour Almeria, Murcie et Valence B. Il est maintenant à Badajoz.

Sergi Roberto : FC Barcelone

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Le seul joueur de la liste encore au club. Le joueur de 28 ans a maintenant disputé près de 300 matchs et restera dans la mémoire des Parisiens.

Thiago Alcantara : Liverpool

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Sans doute le joueur le plus talentueux de la liste. Le Barça peut considérer Thiago comme «celui qui s’est enfui». Le milieu de terrain espagnol a joué 101 fois pour le Barça avant de rejoindre Pep Guardiola au Bayern Munich, où il a disputé 227 matches, remportant six titres de Bundesliga.

Rafinha Alcantara : Celta Vigo

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Rafinha est en fait toujours sous contrat avec Barcelone, mais est actuellement prêté au Celta Vigo. Le joueur de 27 ans a joué 90 fois pour le Barça.

Javier Espinosa : FC Twente

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Un habitué du Barcelona B, faisant plus de 100 apparitions avant ses courts séjours à Villarreal, Almeria et Elche. Il est maintenant aux Pays-Bas avec le FC Twente.

Jordi Maso : Olot

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Maos n’a joué que 19 minutes pour Barcelone B avant de signer pour l’UE Llagostera. Six saisons à l’UE Llagostera ont suivi avant l’étape Olot.

Pepe Palau : Rayo Ibense

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Palau a passé la majeure partie de sa carrière dans les ligues inférieures d’Espagne et est maintenant chez UD Rayo Ibense.

Pol Calvet : Retraité

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

De Barcelone B, Calvet est allé au Deportivo B puis à Llagostera. Il a décidé de jouer au football collégial aux États-Unis à l’Université de Pittsburgh mais n’a pas obtenu de contrat avec le Los Angeles FC . Il a depuis pris sa retraite à l’âge de 24 ans.

Nando Quesada : Atletico Sanluqueno

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Il rejoint la Masia à l’âge de neuf ans mais a été libéré à l’âge de 13 ans. Son prochain club était Utrecht aux Pays-Bas avant de retourner en Espagne avec Llagostera et Formentera. Il est maintenant à l’Atletico Sanluqueno.

David Babunski :  Mezőkövesd-Zsóry SE

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Le Macédonien a quitté Barcelone pour le Red Star Belgrade, et a joué une poignée de matchs.  Il joue maintenant pour le FC Botosani dans l’élite roumaine.

Sergi Samper : Futbol Club Andorra 

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Après 18 ans à Barcelone, Samper a rejoint l’équipe japonaise, Vissel Kobe, début mars. Au cours de ces 18 années, il n’a fait que 13 apparitions en équipe première.

David Zalzman : Metropolitanos FC

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Le Vénézuélien a passé cinq ans avec le Barça B avant de retourner dans son pays d’origine. Un court séjour aux États-Unis a suivi, mais il joue maintenant pour le Deportivo Tachira dans la Primera Division vénézuélienne.

Simon Colina :  SK Vard Haugesund

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Colina n’a pas fait une seule apparition en écosse avant de rejoindre Nea Salamis en Chypre, puis, débarque en Pologne au Radomiak Radom et maintenant il joue au Sandnes Ulf en Norvège.

Lionel Enguene :  Club Deportivo Lugo

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Enguene a rejoint l’équipe turque Antalyaspor après avoir quitté Barcelone. Il joue maintenant pour le club géorgien FC Telavi.

Cristian Tello :  Al-Fateh Sports Club 

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Tello a marqué 20 buts en 86 apparitions au Barça. Après des périodes de prêt à Porto et à Fiorentina, il se tourne maintenant vers le Real Betis.

Isaac Cuenca :Sagan Tosu

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Cuenca a joué 30 fois pour Barcelone au cours de la saison 2011/12 mais a eu des séjours au Deportivo et à Grenade en Espagne, puis à Bursaspor en Turquie. Un transfert en Israël et au Hapoel Be’er Sheva FC lui a permis de passer au Japon. D’abord avec Sagan Tosu et maintenant avec Vegalta Sendai.

Gerard Deulofeu :  Udinese Calcio

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Deulofeu  a fait six apparitions dans son premier passage à Barcelone avant des prêts à Everton et Séville. Il est retourné à Everton de façon permanente mais a été prêté à l’AC Milan pour la seconde moitié de la campagne 2016/17. Barcelone a ensuite activé sa clause de rachat mais 17 apparitions plus tard, il était de retour en Angleterre avec Watford. Watford l’a ensuite signé à titre permanent.

 Cristian Herrera :  Unión Deportiva Las Palmas

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Herrera a passé toute sa carrière dans les ligues inférieures avec CD Castellón, UD Ibiza et UD Almería B. Il est maintenant à Intercity SJ Alicante.

Ivan Romano : FC Santboia

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Un autre joueur qui a rapidement disparu dans des radars du football espagnol. Romano a joué à l’UE Cornellà, Montañesa et est maintenant au FC Santboià.

Maxi Rolon :Club de Deportes Coquimbo Unido

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

De Barcelone, Rolon a signé pour le club brésilien Santos. Un retour en Espagne avec Lugo s’en est suivit, puis Arsenal de Sarandi en Uruguay avant de s’installer au Chili au Coquimbo Unido. Il est maintenant à Fuerza Amarilla en Equateur.

Adama Traore : Wolve

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Adama Traoré a joué quatre fois pour Barcelone avant de rejoindre l’Angleterre à  Aston Villa. Il a été relégué avant de subir le même sort avec Middlesbrough une saison plus tard. Les Wolves ont tenté leur chance et cette saison, le joueur de 24 ans a été sensationnel et réalise enfin son potentiel.

Jean Marie Dongou :  Football Club Osaka 

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Dongou est passé par la Fondation Samuel Eto’o et a joué 132 fois pour Barcelone B. Il a même fait trois apparitions avec la première équipe. Après des piges à Saragosse, Gimnastic et Lugo, Dongou joue maintenant au club finlandais Honka.

Sandro Ramirez : Unión Deportiva Las Palmas

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Le joueur de 24 ans a maqrué sept buts en 32 matches avec Barcelone avant une campagne 2016/17 réussie pour Malaga. Cela lui a valu un transfert à Everton, mais il a eu du mal à s’imposer au Goodison Park. Il est actuellement en prêt au Real Valladolid.

Antonio Sanabria :  Torino Football Club 

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Considérant qu’il n’a que 24 ans, Sanabria a joué au Sassuolo, Roma, Sporting Gijon, Real Betis et maintenant Gênes en prêt.

Sergio Buenacasa :  Club Deportivo Teruel 

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

Buenacasa a quitté le Barça pour la Juventus mais n’a pas réussi à passer le grade. Il est revenu en Espagne avec l’équipe basque Barakaldo et se retrouve maintenant à Malaga.

Keita Balde : RCD Espanyol de Barcelona

Que sont devenues les 50 pépites du Barça que le monde rêvait en 2011 ?

La Lazio a recruté Keita à 16 ans, et le Sénégalais a joué 137 fois pour le club italien. Il a rejoint  Monaco en 2017 et y reste bien qu’il ait eu une période de prêt à l’Inter.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *