« Camavinga est l’un de ces talents que Madrid doit chouchouter »

Advertisements

Le joker Edouardo Camavinga a encore fait parler son talent. Après son entrée en jeu retentissante lors Remontada face au Paris Saint-Germain, le milieu de terrain français de 19 ans s’est encore distingué hier mardi en quart de finale de la Ligue des Champions contre Chelsea, suite à son incorporation à la 73e minute de jeu.

Advertisements

En effet, lors du huitième de finale retour à Madrid le 9 mars dernier (3-1), il avait déjà remplacé avec succès Toni Kroos et avait été précieux dans l’entrejeu en distribuant des bons ballons. AS voit en lui le successeur de l’Allemand. «Il a remplacé Kroos avec pour mission de relancer Madrid. Son ballon récupéré sur l’action du 2-3 le confirme. Il est l’un de ces talents que Madrid doit chouchouter, bien qu’il y ait un footballeur là-bas depuis une décennie. Il a même remonté le moral des troupes avec un tir du pied gauche qui aurait pu être le troisième but de Madrid. C’est trop».

D’habitude assez critique, la presse catalane a également été conquise. « Et Camavinga est venu ressuscité le Real Madrid », a titré Sport qui a ajouté : «l’entrée du milieu de terrain français a complètement changé le visage d’une équipe du Real Madrid éliminé par Chelsea tout au long du match. (…) Le Français, à peine âgé de 19 ans, a joué comme un vétéran déjà aguerri à mille combats en Ligue des champions alors qu’il n’en est qu’au début. (…) Le Real Madrid peut être en fête car avec Camavinga et Valverde, ils ont un milieu de terrain pour 10 ans».

Tout aussi séduit, Carlo Ancelotti a félicité son jeune joueur, dont il dit souvent qu’il est le présent et l’avenir du club. «Avec ses qualités, il pourrait jouer dès le début, mais c’est vrai que lorsqu’il entre en cours de jeu, il apporte une grande énergie. Au fil des matchs, si vous avez Rodrygo, Valverde et Camavinga, vous avez une équipe très forte physiquement».

Advertisements

Laisser un commentaire