Que devient le Ballon d’Or 2007 et ancien surdoué du Milan, Ricardo Kaka ?

Buteur, passeur, très à l’aise balle au pied, Ricardo Kaka est l’un des meneurs de jeu les plus doués de sa génération. Le Brésilien fait partie de cette classe de joueurs capables de changer le football en poésie. Sa carrière aura ébloui la planète football autant qu’elle aura nourri de regrets. Lui qui a atteint les sommets quand son corps lui permettait. Retraité depuis 2017, l’ancien international auriverde se fait rare. Que devient-il ?

Footballeur d’exception, Ricardo Izekson dos Santos Leite, de son vrai nom, suscite autant d’admiration que de frustration. Passé du meilleur footballeur de la planète à remplaçant de luxe au Real Madrid, il a tout connu. Mais son talent n’a jamais souffert d’une quelconque contestation.

Footballeur atypique, Kaka ne suit pas le parcours classique de la grande majorité des joueurs brésiliens. Contrairement à ses nombreux compatriotes le plus souvent issus des « favelas », lui est un privilégié car venant d’une famille aisée de la banlieue de Sao Paulo.

Du firmament aux abimes…

Il y débute d’ailleurs sa carrière professionnelle. Kaka, qui a rejoint le centre de formation à huit ans, signe son premier contrat professionnel avec son club formateur à l’âge de 18 ans. Il est rapidement repéré comme l’un des talents les plus prometteurs du pays et le Milan ne tarde pas à toquer à la porte.

En Lombardie, le natif de Gama explose. Son aventure milanaise marque le point d’orgue de son ascension. Buteur alliant élégance et vista, il résiste à la rude concurrence et progresse d’année en année avec les Rossonerri. En 2007, alors au sommet de sa gloire, le talent brésilien remporte le Ballon d’or, trophée individuel suprême. Puis, la lente descente aux enfers.

Cap sur le Real Madrid ! Recruté pour la bagatelle de 67 M€ en 2019, il n’y connaitra pas la réussite attendue. En quatre saisons chez les Madrilènes, il joue un peu moins chaque saison, gêné notamment par des problèmes physiques, il voit exploser Cristiano Ronaldo du banc de touche. La Casa Blanca met fin à son calvaire en 2013. Il fait son retour au Milan sans guère plus de succès. Après quelques piges en MLS, il met un terme à sa carrière en 2017 à Orlando City.

Avec le Brésil, il participe à 3 Coupes du Monde et remporte l’édition 2002 ainsi que deux Coupes des Confédérations. En équipe du Brésil, Kaká compte 92 sélections pour 29 buts inscrits.

Discret depuis la fin de sa carrière professionnelle, le nom de l’ancien milanais est récemment revenu sur l’orbite de Monza (où évoluent notamment Mario Balotelli et Kevin Prince Boateng), club pensionnaire de Serie B en Italie, dont le propriétaire n’est autre que l’ancien patron du Milan AC, Silvio Berlusconi. Annoncé proche de sortir de sa retraite pour rechausser les crampons, le Brésilien a finalement décliné la proposition de son ancien dirigeant.

Ambassadeur de la FIFA, Kaká aux côtés de Javier Mascherano et Júlio César, a récemment participé à une conférence de presse organisée le 9 février au Stade Education City de Doha, au Qatar, en marge de la Coupe du monde des Clubs.

Alors qu’il a toujours fait preuve d’un comportement irréprochable tout au long de sa carrière, Kaka ne laisse rien transparaitre de sa vie privée.

 

Laisser un commentaire