nouveau format pour site bi (24)
dans ,

CAN 2023 : Le message puissant de Djamel Belmadi (Algérie) à 14 jours du tournoi

Par

le


La Côte d’Ivoire se prépare pour une belle CAN 2023 du 13 janvier au 11 février 2024. L’Algerie est logée dans le groupe D aux côtés du Burkina Faso, de l’Angola et de la Mauritanie se prépare au Togo. Face à la presse, Djamel Belmadi, sélectionneur national des Fennecs a livré un message assez puissant.

Ayant gagné la CAN 2019, l’Algérie n’est plus tout à fait la même équipe. Les Fennecs sont éliminés au premier tour il y a deux ans au Cameroun et étaient aussi absente à la Coupe du monde Qatar 2022.  Mais les hommes de Djamel Belmadi travaillent pour se réconcilier avec le public Algérien lors de la CAN 2023, prévue du 13 janvier au 11 février 2024 en Côte d’Ivoire.

Ayant déjà dévoilé sa liste, Djamel Belmadi qui a choisi le Togo pour sa préparation s’est présenté face à la presse pour un point global avant la CAN 2023. Logée dans le groupe D avec le Burkina Faso, l’Angola et la Mauritanie, l’Algérie est forcément attendue. Mais ce n’est pas visiblement le cas de Djamel Belmadi, sélectionneur des Fennecs.

Selon lui, son équipe ne fait pas partie des favoris de la CAN 2023 qui sont l’Égypte, le Sénégal, le Maroc, la Tunisie, le Nigeria et la Côte d’Ivoire. Il explique son point de vue par les résultats assez décevants enregistrés ces dernières années.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

« Les ambitions pour la CAN ne changeront jamais : aller au plus loin, aller vaincre ! Nous sommes plusieurs à vouloir la même chose, ce sera une lutte acharnée. Les favoris de la CAN sont souvent les mêmes, on les connaît : Egypte, Sénégal, Maroc, Tunisie, Nigéria, Côte d’Ivoire. Personne ne peut avoir de certitude sur le futur vainqueur. Nous ne nous sommes pas qualifiés au Mondial, nous sommes sortis au 1er tour de la dernière CAN et vous me l’avez assez répété, donc, de facto, nous ne sommes pas favoris », a lâché Djamel Belmadi.

Belmadi optimiste pour l’Algérie à la CAN 2023

Djamel Belmadi, sélectionneur national de l’Algérie apprécie l’équipe qu’il a à sa disposition pour la CAN 2023. Il avoue avoir passé des jours difficiles après les mauvais résultats à la CAN 2021 au Cameroun et l’élimination pour la Coupe du monde Qatar 2022 par le Cameroun. Mais avec courage et détermination, ils ont réussi à relever la tête afin de vite valider leur ticket pour la CAN 2023.

« Certains des joueurs présents ont de l’expérience. Effectivement, on ne change pas d’effectif à 100% en fonction des CAN qui arrivent tous les deux ans. Certains feront 4, 5 ou 6 CAN, c’est une bonne carrière internationale Je suis dans la continuité, c’est un mix entre expérience et découverte. Je remercie le travail extraordinaire des joueurs qui, tout de suite après la désillusion de la non-qualification en Coupe du Monde, ont réagi deux mois plus tard. Parce que notre qualification était rapidement acquise, nous avons pu nous projeter sur cette CAN. Tous les amicaux ont été faits en fonction de cette compétition. Nous avons quelques certitudes. Invaincus en 2023, comme en 2019, 2020, 2021. Cette équipe a réagi au moment où elle était au plus mal, elle affiche une forme de constance mais un tournoi, c’est différent, il faut beaucoup d’éléments favorables », a ajouté Belmadi.

Belmadi

L’Algérie se prépare au Togo, tout s’explique

Très rapidement, Djamel Belmadi a concocté un plan infaillible de préparation pour la CAN 2023. Avec la Fédération Algérienne de Football, le choix a été porté sur le Togo, afin de permettre aux Fennecs de s’acclimater avant le début de la compétition en Côte d’Ivoire.  

« Au Togo, nous serons dans les mêmes conditions qu’en Côte d’Ivoire. En 2019, nous étions allés au Qatar. Dans le match contre la Côte d’Ivoire à Suez, où la température et l’humidité étaient élevés, ça ressemblait à ce que nous avions trouvé au Qatar. En 2022, avec le Covid, nous n’avions pas pu nous entraîner dans des conditions similaires à celles de la compétition. Là, nous sommes dans un pays limitrophe, avec des conditions similaires à celles que nous aurons à Bouaké. La Fédération s’est occupée des questions logistiques. Elle a estimé, en accord avec moi-même, qu’il était préférable de nous retrouver dans des conditions de logement où nous pourrions être entre nous seulement plutôt qu’avec les autres équipes collées », a conclu le sélectionneur de l’Algérie.

Les Fennecs vont livrer un match amical contre le Togo le 05 janvier 2024 avant de s’opposer au Burundi quatre jours plus tard. Ils s’envoleront ensuite pour la Côte d’Ivoire afin de rejoindre Bouake, leur camp de base.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *