amicale
dans

Révélées, les raisons qui ont poussé l’Algérie à choisir le Togo pour sa préparation à la CAN 2023

Par

le


Comme annoncé depuis quelques jours, l’Algérie a donc décidé de se préparer pour la Coupe d’Afrique des Nations au Togo, avant de rallier la Côte-d’Ivoire. Un choix de Djamel Belmadi expliqué par la presse algérienne, qui a apporté des très grandes explications.

Du 13 janvier au 11 février prochain, aura lieu en rn Côte-d’Ivoire, la 34e édition de la Coupe d’Afrique des Nations. Et à moins d’un moins du démarrage de la compétition, les équipes engagées se préparent. Si l’équipe du Maroc a choisi de son côté se préparer au bercail, ce n’est pas le cas chez l’Algérie, qui a préféré se préparer très loin de ses bases. Alors que les Fennecs avaient la possibilité de se préparer au Sénégal, au Ghana ou encore en Guinée Équatoriale, Djamel Belmadi a finalement tranché pour le Togo. C’est ce que la Fédération Algérienne de Football (FAF) a annoncé ce samedi via un communiqué rendu publique sur son site web officiel. Mais pourquoi avoir choisi le Togo ? La presse locale a apporté d’amples explications, quant à ce choix de Belmadi.

Les trois raisons qui ont poussé Belmadi à choisir le Togo

À en croire une source proche de Dely Brahim, Djamel Belmadi avait le dernier mot quant au choix du pays qui accueillerait l’Algérie, avant de rallier la Côte-d’Ivoire, et ce, après avoir examiné d’autres propositions, telles que celles du Ghana, du Sénégal et de la Guinée équatoriale.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

La principale raison du choix de la ville de Lomé par le technicien algérien est que son climat ressemble beaucoup à celui caractérisant la ville de Bouaké en Côte d’Ivoire, qui accueillera les matches d’El Khadra lors de la CAN. Cela concerne notamment la température et le taux d’humidité, ce qui aidera les joueurs à s’adapter à ces conditions climatiques avant d’entamer la compétition.

Quant à la deuxième raison, c’est un facteur purement psychologique. La capitale Lomé avait constitué en 2018 un départ historique pour Ramy Bensebaini et ses compatriotes après leur victoire là-bas contre l’équipe du Togo (4-1) lors des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2019. Cela avait déclenché une série de matchs sans défaite s’étendant sur trente-cinq rencontres, incluant la conquête du titre de champion d’Afrique en Égypte. Ce précédent historique représentait un élément psychologique majeur que Belmadi a considéré avec une grande importance avant de choisir cette ville.

Algérie

Et le côté psychologique positif n’est pas seulement lié à la ville de Lomé et à l’équipe du Togo. Le second adversaire pendant ces préparatifs concerne l’équipe du Burundi, qui a également marqué une étape importante dans la préparation de l’Algérie pour l’épopée égyptienne. Les deux nations s’étaient affrontées à Doha avant le départ de l’équipe nationale pour l’Égypte où elle a remporté le titre. À noter que ce match s’était soldé par un match nul (1-1), avec un but marqué par l’attaquant d’Al Sadd, Baghdad Bounedjah.

Le déroulement de la préparation au Togo de l’Algérie

Algérie

Pendant leur séjour à Lomé, prévu du 1er au 10 janvier 2024, les Verts disputeront deux matchs amicaux. Dans ce sens, les Fennecs défieront le Togo le vendredi 5 janvier, avant de donner la réplique au Burundi le mardi 9 janvier. Après ces deux rencontres, l’Algérie se rendra à Bouaké, en Côte d’Ivoire, le mercredi 10 janvier. C’est là qu’ils débuteront leur parcours dans cette trente-quatrième édition de la messe continentale, en affrontant l’Angola au stade de la Paix le lundi 15 janvier à 20 heures.

Après un terrible fiasco lors de la dernière édition au Cameroun où elle a été éliminée dès la phase de groupe, l’Algérie veut se donner les chances d’aller le plus loin possible dans la compétition. Pour rappel, Djamel Belmadi et ses joueurs croiseront le fer avec l’Angola le 15 janvier 2024 pour leur entrée en lice dans cette CAN, avant de jouer le Burkina Faso et la Mauritanie, lors des deux dernières rencontres de la phase de groupe

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *