021
dans ,

CAN 2023 : Le classement des sélectionneurs les mieux payés en Afrique

Par

le


A l’approche de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2023 en Côte d’Ivoire en 2024, Afrique Sports vous dévoile le Top 15 des sélectionneurs les mieux payés de la compétition. De Baciro Candé de la Guinée-Bissau à Djamel Belmadi de l’Algérie, nous vous dévoilons tout.

Dans le monde du football, la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) est un événement majeur qui attire l’attention de millions de fans, notamment les Africains. Après l’édition 2021 jouée en 2022 et gagnée par les Lions de la Teranga du Sénégal, la CAN 2023 reviendra sur la scène du 13 janvier au 11 février prochain en Côte d’Ivoire, le pays de Didier Drogba et de Yaya Touré.

Alors que les préparatifs pour cette compétition vont bon train dans le pays d’Afrique de l’Ouest, les différents participants se préparent. Et outre les joueurs qui seront les grands artisans de la compétition, ce sont les sélectionneurs qui jouent déjà un rôle crucial dans la préparation des équipes.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Les sélectionneurs et leurs salaires à la CAN 2023
CAN 2023 : Le classement des sélectionneurs les mieux payés de la compétition

En janvier prochain, ils seront 24 techniciens à débarquer en terre ivoirienne avec pour objectif de faire bonne figure pour les petites équipes ou de remporter le trophée pour les plus grandes. Pendant que certains s’intéressent à combien gagnera le vainqueur de la CAN 2023, d’autres curieux se préoccupent des sélectionneurs (africains ou expatriés sur le continent).

Aujourd’hui, Afrique Sports, selon les chiffres récoltés, vous donne un aperçu des salaires de 15 sélectionneurs durant cette 34e édition de la Coupe d’Afrique, classés du salaire le plus bas au plus élevé. Il faut noter que le salaire de certains sélectionneurs qui participeront à cette compétition reste inconnu à ce jour, d’où leur absence dans cette liste.

15 – Baciro Candé (Guinée-Bissau) – 9 000 euros par mois (5 900 000 FCFA)

CAN 2023 : Le classement des sélectionneurs les mieux payés de la compétition

C’est le sélectionneur qui gagne le moins dans notre Top 15 des entraineurs en Afrique en 2023. À la tête de la Guinée-Bissau depuis 2016, Baciro Candé émarge à hauteur de 9 000 euros. Dans un pays où les données financières ne circulent pas assez, il a peut-être eu un bien meilleur salaire entre-temps, on n’en sait pas plus pour le moment.

14 – Jalel Kadri (Tunisie) – 11 000 euros par mois (7 215 000 FCFA)

CAN 2023 : Le classement des sélectionneurs les mieux payés de la compétition

À la tête de l’équipe tunisienne depuis l’année dernière, Jalel Kadri est rémunéré à hauteur de 11 000 euros par mois. Mondialiste avec les Aigles de Carthage, il reste l’un des sélectionneurs les plus performants du continent à gagner peu.

13 – Pedro Gonçalves (Angola) – 18 382 euros par mois (12 070 000 FCFA)

CAN 2023 : Le classement des sélectionneurs les mieux payés de la compétition

Pedro Gonçalves est chargé de l’équipe angolaise pour un salaire de 18 382 euros par mois. Méthodique technicien, le sélectionneur portugais est en tout cas un peu loin du Top 10 en 2023.

12 – Tom Saintfiet (Gambie) – 22 982 euros par mois (15 080 000 FCFA)

CAN 2023 : Le classement des sélectionneurs les mieux payés de la compétition

L’ancien sélectionneur des Éperviers du Togo se régale avec la sélection gambienne. Auteur de bonnes performances avec le petit pays enclavé dans le Sénégal, Tom Saintfiet, tacticien belge, émarge à 22 982 euros non négligeants.

11 – Rigobert Song (Cameroun) – 29 000 euros par mois (19 030 000 FCFA)

CAN 2023 : Le classement des sélectionneurs les mieux payés de la compétition

L’ancien roc de la défense des Lions Indomptables empoche un salaire mensuel de 29 000 euros. Légende du football camerounais et africain, Song n’est pas dans les dix sélectionneurs les mieux payés qui se rendront à la Coupe d’Afrique prochainement.

10 – Kaba Diawara (Guinée-Conakry) – 30 000 euros par mois (19 500 000 FCFA)

CAN 2023 : Le classement des sélectionneurs les mieux payés de la compétition

Même s’il revendiquait des impayés tout récemment, Kaba Diawara, ancien international guinéen qui dirige la Guinée-Conakry depuis 2021, a un salaire mensuel de 30 000 euros selon le média Zone Foot. Le consultant Canal + à ses heures creuses a un salaire non négligeable chez le Syli national.

9 – Sebastien Desabre (RDC) – 41 373 euros par mois (27 130 000 FCFA)

À 47 ans, l’ancien sélectionneur de l’Ouganda et du Wydad Casablanca sera aussi attendu par les Congolais. Dans un pays où les supporters sont exigeants avec leur sélection, Sebastien Desabre va devoir cravacher pour faire une belle compétition avec la République Démocratique du Congo à la CAN. C’est d’ailleurs pour un bon résultat qu’il s’est vu octroyer un salaire de 41 373 euros par mois.

8 – Aliou Cissé (Sénégal) – 46 000 euros par mois (30 170 000 FCFA)

CAN 2023 : Le classement des sélectionneurs les mieux payés de la compétition

Le sélectionneur des Lions de la Teranga, Aliou Cissé, fait partie des dix mieux payés en Afrique. Celui qui a commencé avec un salaire plus bas s’est vu récompenser de ses prouesses avec la génération de Sadio Mané et autres Coulibaly qui est champion d’Afrique en titre. Avec 46 000 euros par mois, Cissé n’est pas mal. Il peut en gagner plus en cas d’une nouvelle prouesse XXL à la CAN 2023, qui sait?

7 – Chris Hughton (Ghana) – 46 000 euros par mois (30 170 000 FCFA)

CAN 2023 : Le classement des sélectionneurs les mieux payés de la compétition

Nommé à la tête des Black Stars en remplacement d’Otto Addo, l’ancien entraîneur de Newcastle empoche le salaire équivalent à celui d’Aliou Cissé.

6 – José Peseiro (Nigeria) – 46 500 euros par mois (30 510 000 FCFA)

CAN 2023 : Le classement des sélectionneurs les mieux payés de la compétition

Le sélectionneur des Super Eagles émarge environ 70 000 euros. Cependant, avant de prolonger son contrat jusqu’à la prochaine CAN, José Peseiro a dû accepter une baisse de salaire pour pouvoir continuer avec le pays de Victor Osimhen. Critiqué depuis quelques semaines pour les mauvais résultats des Super Eagles, le Portugais ne devrait quand même pas sauter en janvier. Il va encore empocher ses 46 500 euros pendant quelques mois avant de savoir la suite.

5 – Hugo Broos (Afrique du Sud) – 50 000 euros par mois (32 780 000 FCFA)

CAN 2023 : Le classement des sélectionneurs les mieux payés de la compétition

Le Belge, Hugo Henri Broos, avec son lourd palmarès d’ancien joueur et d’entraîneur, gère les Bafana Bafana depuis 2021 avec un salaire mensuel de 50 000 euros. Du haut de ses 35 ans d’expérience en tant que technicien, Broos a négocié un salaire intéressant avec les Bafana Bafana.

4 – Walid Regragui (Maroc) – 60 000 euros par mois (39 330 000 FCFA)

CAN 2023 : Le classement des sélectionneurs les mieux payés de la compétition

Premier sélectionneur à conduire une sélection africaine en demi-finale de la Coupe du Monde, le technicien marocain n’est pas encore sur le podium des mieux payés en Afrique. Cependant, pour un Walid Regragui à la tête de l’équipe marocain (sa première expérience à la tête d’une sélection) avec un salaire mensuel de 60 000 euros, ce n’est pas négligeable. Il se présentera à la CAN dans la peau d’un grand favori pour le sacre final, peut-être pour prétendre à une revalorisation salariale.

3 – Jean-Louis Gasset (Côte d’Ivoire) – 108 000 euros par mois (70 840 000 FCFA)

CAN 2023 : Le classement des sélectionneurs les mieux payés de la compétition

L’ancien entraîneur de l’AS St-Etienne en France est le troisième plus gros salaire sur le continent africain. Expérimenté technicien après ses nombreuses années en Ligue 1, Jean-Louis Gasset qui dirige les Éléphants de Côte d’Ivoire depuis l’année dernière émarge mensuellement à hauteur de 108 000 euros. En France, plusieurs coachs ne s’approchent pas de cette somme. Il faut dire qu’il aura une lourde tâche avec les éléphants durant la compétition qu’ils accueillent.

2 – Rui Vitoria (Égypte) – 200 000 euros par mois (131 120 000 FCFA)

CAN 2023 : Le classement des sélectionneurs les mieux payés de la compétition

Le technicien portugais qui est arrivé à la tête des Pharaons depuis l’année dernière n’a pas à se plaindre. Après avoir dirigé des clubs comme le Benfica ou Al Nassr (2019-2020), Rui Vitoria a trouvé un challenge intéressant sur le continent noir. Arrivé chez les Pharaons d’Égypte pour sans doute décrocher une huitième étoile et briser un gros fardeau sur les épaules de Mohamed Salah, l’homme de 53 ans s’est vu octroyer un pompeux salaire mensuel de 200 000 euros. Il sera à la CAN 2023 dans la peau du deuxième technicien le mieux payé du continent.

1 – Djamel Belmadi (Algérie) – 208 000 euros par mois (136 440 000 FCFA)

CAN 2023 : Le classement des sélectionneurs les mieux payés de la compétition

Le sélectionneur algérien, Djamel Belmadi, est le sélectionneur le mieux payé de la CAN 2023 avec un salaire mensuel de 208 000 euros. Selon une source proche de la fédération algérienne citée par le média El Khabar et reprise par 90min, l’ancien milieu de terrain de 47 ans voit son compte s’épaissir à coup de millions chaque mois. C’est tout simplement énorme.

Que pensez-vous de ces chiffres? Est-ce mérité selon les entraîneurs?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *