contour cadre copie 1
dans , ,

CAN 2023 : L’ultime humiliation que la Côte d’Ivoire devrait éviter !

Par

le


Les Éléphants de la Côte d’Ivoire sont très attendus pour la CAN 2023. Pays organisateur de cette 34e édition de la plus grande compétition de foot sur le continent africain, Jean-Louis Gasset et ses hommes n’ont pas droit à l’erreur.

C’est parti pour la Coupe d’Afrique des Nations 2023. Après le Cameroun, c’est au tour des Ivoiriens de faire vibrer le continent et le monde avec les 24 pays et leurs supporters qualifiés pour la fête du football africain. À quelques heures du début de la compétition proprement dite, la pression monte. Globalement, la Côte d’Ivoire est prête avec ses stades réaménagés spécialement pour la compétition et ses programmes spéciaux pour assurer une belle compétition à l’Afrique. Le président de la CAF se félicite d’ailleurs de l’organisation ivoirienne.

La Côte d’Ivoire en Outsider à sa CAN

Ce samedi 13 janvier, le ballon va rouler en Côte d’Ivoire jusqu’au 11 février. Pays hôte de cette CAN 2024, les Éléphants vont en découdre avec la Guinée-Bissau sous le coup de 20h TU. Après une bonne préparation avec à la clé une victoire très large contre la Sierra Leone, l’équipe dirigée par Jean-Louis Gasset s’apprête à ouvrir le bal d’une compétition très attendue. En attendant, la situation de l’équipe nationale préoccupe.

Aliou Cissé doit-il quitter son poste de sélectionneur du Sénégal ?

CAN 2023 : L'ultime humiliation que la Côte d'Ivoire devrait éviter !

En effet, alors que l’on dégage plusieurs favoris pour le sacre final de cette 34e édition de la Coupe d’Afrique, le nom des Éléphants n’y figure pas vraiment. Loin du niveau des Lions de la Teranga du Sénégal que plusieurs citent en favori pour leur propre succession, des Lions de l’Atlas du Maroc, demi-finaliste de la dernière Coupe du Monde jouée au Qatar, ou encore des Fennecs d’Algérie, vainqueurs de l’édition 2019, les Ivoiriens restent aujourd’hui des outsiders.

La piège de la phase de poule à éviter

Vainqueurs pour la dernière fois en 2015 de l’édition 30 de cette compétition en Guinée équatoriale (0-0, TAB 9-8 contre le Ghana), les Éléphants de la Côte d’Ivoire n’auront pas le droit de tomber dans la phase de groupe. Logés dans le groupe A en compagnie du Nigeria, de la Guinée équatoriale une fois encore et la Guinée-Bissau, le pays de Didier Drogba et de Yaya Touré aura fort à faire même si Opta lui cite comme deuxième grand favori de la CAN 2024.

En Afrique, il n’existe presque plus de petites équipes. Du Soudan au Mozambique, en passant par l’Éthiopie, toutes les équipes possèdent les arguments nécessaires pour rivaliser. Et celles qualifiées pour la CAN n’y feront pas une simple figuration.

Cependant, la logique du groupe leur donne une place parmi les deux premiers de ce groupe. 50e nation FIFA, derrière le Nigeria, 42e, la sélection dirigée par l’ancien coach stéphanois Gasset devrait s’imposer contre la Guinée équatoriale (88e FIFA) et celle de la Bissau 103e. L’obligation, en tant que pays organisateur, serait d’éviter vaille que vaille une déconvenue devant son public.

Les ingrédients en faveur de la Côte d’Ivoire

Aujourd’hui, les Éléphants ont la chance de démarrer la compétition contre le « petit-poucet » du groupe, la Guinée-Bissau. Pour ce match, il va falloir s’imposer pour mieux aborder le derby de ce groupe contre les Super Eagles de Victor Osimhen lors de la deuxième rencontre. Au troisième match, les Équato-Guinéens, qui jouent très bien au foot, demeurent l’énigme de ce groupe à mieux gérer.

CAN 2023 : L'ultime humiliation que la Côte d'Ivoire devrait éviter !

Moribonde depuis plusieurs mois, l’équipe nationale ivoirienne, où l’on retrouve de grands noms comme Sébastien Haller, Franck Kessié, Seko Fofana ou Max Gradel entre autres, a en tout cas montré un visage rassurant lors de ses dernières sorties. En effet avant la rencontre de la Sierra Leonne, lors des deux premières journées des éliminatoires de la Coupe du Monde 2026 jouées en novembre dernier, la Côte d’Ivoire a écrasé les Îles Seychelles 9-0 avant d’enfoncer la Gambie chez elle.

Grâce à ce résultat, les Ivoiriens occupent la tête de leur groupe F devant le Gabon et font le plein de confiance avant la CAN 2023. En tout cas, l’humiliation à éviter obligatoirement pour la Côte d’Ivoire serait une déroute en phase de groupe. Ils doivent en être conscients pour éviter les guéguerres en interne dans l’équipe contre laquelle s’est soulevé récemment l’ancien Gunners Nicolas Pépé. Frank Kessié a d’ailleurs convié tout les ivoiriens ce vendredi à l’union sacrée autour de la sélection.

Pensez-vous que la Côte d’Ivoire passera haut les mains les phases de groupe de la CAN 2024?

Commentaires

2 réponses à “CAN 2023 : L’ultime humiliation que la Côte d’Ivoire devrait éviter !”

  1. Avatar de Darius Koua
    Darius Koua

    [email protected] côte d’Ivoire espérant terre force à vous .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *