nouveau format pour site bi 7 3
dans ,

CAN 2023 : Patrice Motsepe (CAF) met un gros pouce à la Côte d’Ivoire et tacle le Cameroun

Par

le


Le président de la Confédération Africaine de Football (CAF), Patrice Motsepe, est en Côte d’Ivoire pour le début de la CAN 2023. Après l’édition dernière au Cameroun marquée par quelques taches noires, notamment sur la sécurité, le Sud-Africain se dit satisfait de l’organisation ivoirienne.

Après avoir accueilli la Coupe d’Afrique des Nations en 1984, la Côte d’Ivoire est l’hôte de la compétition cette année. Initialement prévue l’année dernière, la grande messe du football, reprogrammée cet hiver en raison de préoccupations météorologiques, débutera ce samedi 13 janvier 2024. À quelques heures du coup d’envoi, le président de la CAF, Patrice Motsepe, a partagé ses impressions lors d’une conférence de presse ce vendredi. Témoin de l’organisation de l’édition au Cameroun, le successeur d’Issa Hayatou s’est dit ravi du déroulement actuel des événements en terre ivoirienne.

Motsepe satisfait de la Côte d’Ivoire

Plus particulièrement sur la question sécuritaire, où le Cameroun a connu des difficultés lors de la 33e édition de la CAN, Patrice Motsepe est rassuré par les mesures prises par la Côte d’Ivoire, qui ne ménage pas ses efforts dans l’organisation de la CAN 2023. « Je suis satisfait des mesures appropriées qui ont été prises pour s’assurer que nous allons éviter l’expérience douloureuse que nous avons eue au Cameroun », a déclaré le président de la Confédération africaine de football (CAF) lors d’une longue conférence de presse, à Abidjan, comme relayé par RMC Sport.

Aliou Cissé doit-il quitter son poste de sélectionneur du Sénégal ?

CAN 2023 : Patrice Motsepe (CAF) met un gros pouce à la Côte d'Ivoire et tacle le Cameroun

On se rappelle qu’à la CAN 2021, jouée en 2022 au Cameroun, huit personnes ont perdu la vie dans une bousculade aux portes du stade d’Olembé, au nord de Yaoundé, lors du huitième de finale entre le Cameroun et les Comores. Pour expliquer cette tragique situation, le ministère des sports camerounais évoquait une imprudence humaine et une ouverture « imprudente » d’une porte par les forces de sécurité « face à une marée humaine ».

Les gros couacs dans l’organisation camerounaise

Narcisse Mouelle Kombi pointait un manque d’effectif au niveau du personnel de la sécurité qui a conduit à cette tragique incidence, faisant également une trentaine de blessés. À l’époque, Patrice Motsepe critiquait sévèrement l’organisation camerounaise qu’il a jugée inacceptable. « Si cette porte avait été ouverte comme elle aurait dû l’être, nous n’aurions pas eu le problème que nous avons à présent, ces pertes de vie. Qui a fermé cette porte? Qui est responsable de cette porte?« , avait-il fustigé devant la presse.

Quelques mois après ce moment douloureux, le patron de la CAF a une nouvelle fois évoqué ce moment tragique qu’il ne pense pas revivre en Côte d’Ivoire à la CAN 2023. « L’accident au Cameroun était tout à fait évitable« , a reconnu Patrice Motsepe. Pour le président de la CAF, à la tête de l’instance africaine du football depuis 2021, une grande organisation est nécessaire pour propulser l’Afrique sur la scène mondiale. « Notre objectif est de faire du football africain un football de classe mondiale », a lancé Motsepe.

Près de 898 milliards de F CFA pour la CAN 2023

Il faut le dire, la Côte d’Ivoire marque des points avec son organisation. Avec ses stades flambants neufs et l’effervescence dans le pays, le pays de Didier Drogba est très bien parti pour laisser une empreinte indélébile. Pour l’instant, les équipes qualifiées pour la 34e édition de la CAN sont accueillies en fanfare et mises dans les conditions idoines pour donner le meilleur d’elles-mêmes.

En matière de sécurité, les autorités ivoiriennes ont affirmé être prêtes, mobilisant plus de 17 000 membres des forces de l’ordre pour assurer le bon déroulement de la compétition. Le gouvernement ivoirien a également investi près de 1,5 milliard de dollars (environ 898 milliards de F CFA) dans divers projets d’infrastructures, dont la construction du stade d’Ebimpé (capacité de 60 000 spectateurs) en périphérie d’Abidjan. Ce stade est destiné à accueillir le match d’ouverture entre la Côte d’Ivoire et la Guinée-Bissau ce samedi, ainsi que la finale prévue le 11 février.

Commentaires

11 réponses à “CAN 2023 : Patrice Motsepe (CAF) met un gros pouce à la Côte d’Ivoire et tacle le Cameroun”

  1. Avatar de Mzawi
    Mzawi

    Le sport et aussi un spectacle que les gens aiment voir .il faut pas de préférence à son équipe.et pas être mauvais joueur.ou tricheur ou joue pour des agresseurs.

  2. Avatar de Ngang Ndongo Timothé
    Ngang Ndongo Timothé

    Moutsepe.
    Le mot « accident » existe t-il dans les dictionnaires sud africains ?
    C’était bien regrettable l’incident d’Olenbe .Mais est-ce au Cameroun seulement que les gens sont morts dans une bousculade au stade?
    Sans vouloir jouer les oiseaux de mauvais augure, Moutsepe est il sûr qu’il n’y aura aucun incident regrettable pendant la compétition ivoirienne?
    Moutsepe pouvait bien féliciter l’organisation ivoiriennequi est d’ailleurs à l’honneur de l’Afrique ,sans toute fois  » tacler  » le Cameroun.
    Pourtant à un certains à un certainsmoment les gens disaient que la CAN du Cameroun était l’une des CAN les mieux réussies de tout les temps…
    Mon observation : maladresse diplomatique.

    1. Avatar de Daruso
      Daruso

      C’est seulement vous les camerounais qui dites que c’était la mieux réussie.

  3. Avatar de Tossali
    Tossali

    ET L AGRESSION SUR LES JOURNALISTES ALGÉRIENS AU CAMEROUN QUI AVAIENT ÉTÉ FRAPPÉS
    ET MENACÈS PAR ARME BLANCHE ET DÉPOUILLÉS DE LEURS TÉLÉPHONES PORTABLES.
    — ET LE GRAND SCANDALE DE L ETAT
    DU TERRAIN DE JAPOMA UN CHAMP
    DE PATATES.
    CE FUT UN CAUCHEMAR.

  4. Avatar de Kuithe Jean Eymin Ambam
    Kuithe Jean Eymin Ambam

    Vraiment, il fallait revenir dessus car il s’agit des compatriotes qui ont perdu leur vie et c’est inacceptable. Une telle horreur ne doit plus se reproduire. Beaucoup diront que cela s’est passé ailleurs également, mais pourquoi vouloir imiter seulement ce qui est mauvais ?

  5. Avatar de Rodney Essieni Elondza
    Rodney Essieni Elondza

    Il n’a pas succède au camerounais mais au malgache

  6. Avatar de Enyegue
    Enyegue

    La côte d’ivoire surf sur les erreurs du Cameroun quoi de plus normal ils ont eu le temps d’observer.connaissant bien ces Ivoiriens il est encore prématuré de parler de Can reussi de la côte d’ivoire sur le plan sécuritaire.chaud devant allons y seulement.

  7. Avatar de Moussa Camara
    Moussa Camara

    Moi en tant que camerounais je suis d’accord avec le Président de la Caf de rappeler aux Ivoiriens les incidents malheureux qui s’était passé au Cameroun c’est pour que les autorités ivoiriennes prennent toutes les dispositions pratiques nécessaires pour éviter que cela ne se produise lors de cette CAN acceptons qu’on a vraiment failli

  8. Avatar de Simy Nans
    Simy Nans

    C’est très maladroit pour un président de la CAF de tacler sur le Cameroun. Certes il y’a eu ce tragique accident qui nous a beaucoup touché, il faudra qu’il se penche aussi sur la sécurité des équipes d’Afrique noire en déplacement au Maghreb !

  9. Avatar de Kirkeussou boglekreo
    Kirkeussou boglekreo

    Il faut des erreurs pour mieux faire. Oui le Cameroun a failli sur le plan sécuritaire c’est du Cameroun que la côte d’Ivoire s’est servie
    Sur le plan des stages, le gazon de deux stades est médiocre. À l’ouverture le gazon est pal,mal traité.

  10. Avatar de Youri gagarine
    Youri gagarine

    Il est vrai qu’il y a eu des manquements au Cameroun mais ils ont fait de leur mieux mais Mr Patrice Motsepe au lieu critiquer le Cameroun devrait d’abord faire le bilan de ce qu’il a fait, il a été pire que hayatou, il ose dire de « Notre objectif est de faire du football africain un football de classe mondiale » et de l’autre côté il a organisé une cérémonie de remise du ballon d’or africain la plus scandaleuse de l’histoire de la CAF, avec un président comme lui la caf n’a jamais été aussi malade, il nous a ramené une embiance malsaine, l’incompétence, la corruption à tout les niveaux, confédération, arbitres etc…PAUVRE AFRIQUE!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *