can2021
dans , ,

«Il y a eu des erreurs» : Les confidences de Patrice Motsepe sur la CAN gagnée par le Sénégal

Par

le


Le patron de la CAF, Patrice Motsepe garde un mauvais souvenir de la CAN 2021. La compétition, qui s’est déroulée au Cameroun restera malheureusement marquée par le tragique incident survenu à Olembé.

Avant le match entre les Lions Indomptables et les Comores le 24 janvier 2022, une bousculade a eu lieu, entraînant la mort de 8 personnes et de nombreux blessés. Cet événement a suscité des préoccupations quant à la sécurité lors de grands événements sportifs.

Un drame et des regrets pour Patrice Motsepe

Patrice Motsepe

En vue de la CAN 2023, le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, affirme qu’une priorité majeure sera accordée à la sécurité. « Lorsque les familles viennent assister à un match de football, elles doivent être absolument assurées que, du point de vue de la CAF et de nos partenaires, nous avons fait tout notre possible conformément aux meilleures pratiques mondiales pour garantir la sécurité des installations et des infrastructures. Il y a une tolérance zéro », a déclaré Motsepe, selon des informations relayées par BBC Sport Africa.

Le président de la CAF a également reconnu les erreurs survenues lors de la CAN 2021, soulignant que certaines d’entre elles auraient pu être évitées. « Certaines erreurs ont été commises (lors de la CAN 2021), et certaines d’entre elles auraient pu être évitée », a-t-il avancé.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Patrice Motsepe a souligné l’engagement à assurer que la qualité des infrastructures pour accueillir la plus grande compétition africaine soit de classe mondiale. « Ce que nous ferons au cours des prochains mois, c’est de nous assurer que l’infrastructure dans son ensemble est excellente », a-t-il ajouté.

Ces mesures visent à garantir que les événements tragiques comme celui d’Olembé ne se reproduisent pas, renforçant ainsi la confiance des supporters et des familles dans la sécurité des grands événements sportifs organisés par la CAF. La vigilance et l’engagement envers des normes internationales élevées sont au cœur de cette initiative pour la CAN 2023.

Patrice Motsepe

À quelques semaines du coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des Nations 2023 en Côte d’Ivoire, la Confédération africaine de football (CAF) a récemment effectué une mission d’inspection cruciale. Une délégation de la CAF s’est rendue dans différentes villes hôtes pour évaluer les infrastructures sportives et d’hébergement prévues pour la compétition.

Patrice Motsepe et ses équipes sur le terrain…

Le point de départ de cette mission a été la ville de San Pedro, qui accueillera les matchs du groupe F. La CAF, en collaboration avec le Comité d’Organisation Local (COCAN), a organisé une mission d’inspection de cinq jours dans plusieurs villes, comme l’a annoncé l’instance dans un communiqué public.

La délégation a visité les villes de San Pedro, Korhogo, Bouaké et Yamoussoukro au cours de cette mission, qui s’est déroulée du 16 au 20 octobre 2023. L’objectif était de constater l’avancée des préparatifs, notamment en ce qui concerne les infrastructures sportives telles que les stades et les sites d’entraînement, ainsi que les installations d’hébergement comme les hôtels pour le tournoi.

Patrice Motsepe

Il est à noter que l’équipe nationale du Sénégal, placée dans le groupe C, a déjà effectué une visite des installations à Yamoussoukro. Les Lions de la Teranga et les « Indomptables » seront logés dans le même hôtel, le « Président ». C’est d’ailleurs dans cette ville ivoirienne que la CAF a conclu sa mission d’inspection le 20 octobre dernier.

Cette inspection minutieuse souligne l’engagement de la CAF à garantir des conditions optimales pour le déroulement de la CAN 2023 et à assurer la sécurité et le confort des équipes participantes, des supporters et de toutes les parties prenantes impliquées dans cet événement majeur du football africain.

Cette édition de la CAN 2023 sera une des plus attendues de l’histoire de la compétition. Elle va mettre aux prises les plus belles équipes africaines. Au summum de leur art, certaines Nations voudront décrocher une nouvelle étoile, une bataille sans merci s’annonce !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *