nouveau format pour site bi 87
dans ,

Cameroun : Samuel Eto’o brise le silence et exprime sa position au faux départ !

Par

le


Samuel Eto’o, légende du football camerounais, a adressé un message aux supporters suite au match nul décevant du Cameroun lors de son premier match à la CAN 2023.

L’ambiance n’est pas au beau fixe parmi les supporters des Lions Indomptables, surtout après que l’équipe de Rigobert Song n’ait réussi qu’à obtenir un match nul (1-1) contre la Guinée, une équipe privée de Serhou Guirassy et qui a en plus joué toute la seconde mi-temps en infériorité numérique. Au-delà du résultat, c’est la qualité du jeu qui suscite des interrogations et un certain scepticisme parmi les fans et observateurs, concernant les perspectives futures de l’équipe. Les coéquipiers d’André-Frank Zambo Anguissa se retrouvent désormais face à un enjeu majeur vendredi, dans un match crucial contre le Sénégal, leader du groupe surnommé « le groupe de la mort », après sa convaincante victoire 3-0 face à la Gambie.

Cameroun : Samuel Eto'o brise le silence et exprime sa position au faux départ !

Samuel Eto’o : « Gardons notre calme »

Lors de la Journée économique du Cameroun en Côte d’Ivoire ce mercredi, Samuel Eto’o, président de la Fédération Camerounaise de Football (Fécafoot), a cherché à apaiser les esprits. « Je comprends la frustration de chacun. Nous aurons le temps de dresser le bilan, alors conservons notre sang-froid« , a affirmé le double vainqueur de la CAN (2000, 2002), en s’appuyant sur des faits historiques pour étayer ses propos.

« Rappelons-nous que les Lions Indomptables ont disputé sept finales de la Coupe d’Afrique des Nations, remportant cinq d’entre elles […] En 2000, j’y étais. Nous avions débuté contre le pays hôte : le Ghana. Nous avions concédé un match nul 1-1. Et vous connaissez l’issue de cette histoire. J’étais également là en 2002 et 2008« , a-t-il rappelé. Et d’ajouter : « Je comprends les frustrations de chacun, mais le moment du bilan viendra, chers compatriotes. Ce qui compte, ce n’est pas comment commence la compétition, mais comment elle se termine. Nous aurons le temps de faire le bilan, alors gardons nos émotions. »

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Il serait judicieux pour les Camerounais de réussir à maîtriser l’équipe sénégalaise lors de leur prochaine rencontre, dans le but d’éviter une troisième journée de compétition sous une pression intense, lorsqu’ils affronteront la Gambie mardi prochain.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *