Nouveau projet 3
dans

CAN 2023 : La statistique qui « disqualifie » quasiment l’Algérie, le Maroc et la Tunisie

Par

le


Du 13 janvier au 11 février, la CAN se disputera en Cote d’Ivoire. Les plus grandes nations africaines vont toutes lutter pour remporter le trophée le plus important sur continent. Cette année, avec le Maroc, demi-finaliste de la Coupe du monde 2022, l’Algérie, qui a retrouvé son meilleur niveau, et la Tunisie, en quête de confirmation, seront les grands représentants du Maghreb. Mais ces 3 pays, loin de l’Afrique du Nord, n’ont quasiment jamais réussi à remporter la CAN.

A chaque Coupe d’Afrique des Nations (CAN), le Maghreb arrive avec des équipes très fortes et des effectifs très fournis. La CAN 2023 en Cote d’Ivoire ne dérogera pas à la règle. Le Maroc, avec une génération dorée qui a réussi à être la première équipe africaine à aller en demi-finale de Mondial, sera l’un des grands favoris de la CAN. L’Algérie, qui a battu le Sénégal le mois dernier, viendra également comme un grand favori. La Tunisie, elle, sera un outsider à prendre très au sérieux. Cependant, une statistique fait mal, très mal même aux équipes du Maghreb.

Le Maghreb toujours en difficulté en Afrique Subsaharienne

En effet, en 33 éditions, les équipes du Maghreb n’ont remporté la CAN qu’une seule fois lorsque cette dernière a été organisée hors de l’Afrique du Nord. Et cette victoire remonte à 1976, lorsque le Maroc a remporté la CAN en terre éthiopienne face à la Guinée. L’Algérie, qui a remporté la CAN 2 fois, l’a fait en Egypte en 2019 et chez elle, en 1990. La Tunisie, qui a remporté la CAN à une seule reprise, l’a fait chez elle, en 2004. Lors des CAN organisées en Afrique subsaharienne, les équipes du Maghreb ont donc beaucoup de mal à s’acclimater pour aller au bout.

Aliou Cissé doit-il quitter son poste de sélectionneur du Sénégal ?

La CAN 2023 au Cameroun permettra-t-elle aux équipes du Maghreb de briser le signe indien ? A noter que l’Egypte, championne à 7 reprises de la CAN, ne fait pas partie du Maghreb.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *