Affiche pour le site 56
dans , ,

CAN 2023 : L’initiative louable de la RDC pour la demi-finale contre la Côte d’Ivoire

Par

le


Les deux matchs les plus importants de la CAN 2023 se joueront ce mercredi entre le Nigeria et l’Afrique du Sud d’une part, et entre la Côte d’Ivoire et la RDC d’autre part. Pour les Léopards du Congo, c’est le moment où jamais de se montrer solidaires avec la population qui traverse des moments difficiles.

De retour dans le dernier carré de la Coupe d’Afrique des Nations après neuf ans de disette, la République Démocratique du Congo (RDC) va tenter de mettre fin au parcours inédit de la Côte d’Ivoire ce mercredi. Auteur d’une belle CAN 2023, Chancel Mbemba et ses coéquipiers auront fort à faire quand on connaît la forme actuelle des Ivoiriens qui reviennent de loin. Au stade Alassane Ouattara d’Ebimpé, les Congolais veulent profiter de la visibilité de cette rencontre alléchante pour afficher leur désapprobation sur les exactions qui se déroulent dans leur pays.

CAN 2023 : L'initiative louable de la RDC pour la demi-finale contre la Côte d'Ivoire

Le brassard noir prévu

En effet, depuis quelques jours, la situation s’est détériorée dans l’Est du Congo où sévissent les rebelles rwandais du M23 qui exécutent sommairement la population. La situation devient de plus en plus atroce pour la population locale et les voix s’élèvent pour inviter les pouvoirs de ce monde à se tourner vers ces derniers. Si le football est un sport, vecteur de paix et de bonheur, les joueurs de la RDC veulent témoigner leur sympathie aux victimes de cette guerre qui n’en finit pas.

Dénonçant les “atrocités” commises par les rebelles, la Fédération congolaise de football (Fecofa) indique à travers un communiqué que Cédric Bakambu, Masuaku et les autres joueurs, “en guise de deuil et en mémoire de nos victimes et par un élan de solidarité nationale » pour leurs frères et sœurs, porteront « un fin brassard noir sur le bras droit” face aux Éléphants. Il s’agit d’un signal fort et louable de la part des joueurs de Sebastien Desabre qui dénoncent le silence coupable des médias.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Le craquage de Cédric Bakambu

Très engagé envers son peuple qui n’a pas forcément les mêmes privilèges que lui, l’attaquant de 32 ans Cédric Bakambu a été l’un des premiers joueurs à sortir du silence depuis la Côte d’Ivoire sur les dernières exactions du M23. Cadre inconditionnel de la RDC, l’ancien attaquant de l’OM a lâché un gros coup de gueule sur ses comptes sociaux. « Tout le monde voit les massacres à l’Est du Congo, mais tout le monde se tait. Mettez la même énergie que vous mettez pour parler de la CAN pour mettre en avant ce qu’il se passe chez nous, il n’y a pas de petits gestes », a-t-il balancé.

Outre ses actions humanitaires envers la population, il faut dire que Bakambu reste très préoccupé par la situation critique des siens. Il y a quelques temps, Chancel Mbemba qui mène actuellement l’équipe nationale à la CAN 2023 a envoyé un message poignant au président rwandais Paul Kagamé qui selon lui peut mettre fin au massacre dans son pays.

L’autre motivation de plus pour la RDC

Aujourd’hui parmi les quatre meilleures nations de la CAN 2023, la République Démocratique du Congo va tenter d’écrire l’histoire en accédant à la finale comme en 1974 où elle décrochait sa deuxième CAN de l’histoire. Avec la situation actuelle dans l’Est du Congo, les joueurs de Desabre auront à cœur de donner du baume au cœur à la population en éliminant par tous les moyens les Ivoiriens.

On fait des actions. On pense toujours à ceux qui sont en difficulté à l’Est. À notre niveau, on fait le maximum possible pour rendre fier le peuple et leur donner un maximum de joie. Comme je dis aux joueurs, c’est l’image des Congolais qu’on véhicule, celle de la fierté, de la solidarité et des joueurs sur le terrain qui doivent être impeccables en termes d’attitude“, a indiqué ce lundi le sélectionneur Sébastien Desabre via RMC Sport.

Le match de ce mercredi s’annonce particulier d’autant plus que la Côte d’Ivoire veut aussi remporter sa CAN 2023 et s’adjuger une troisième étoile et dépasser la RDC qui veut aussi marquer l’histoire.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *