425690452 431766679187756 8611118255302249253 n 1
dans , , ,

« On va revoir ça » : Emerse Faé révèle le grand problème de la Côte d’Ivoire

Par

le


La Côte d’Ivoire, miraculée et méritante dans cette CAN 2023, continue sa marche ver l’avant. Toutefois, un détail tactique est à régler avant la demi-finale, d’après Emerse Faé le sélectionneur intérimaire des Éléphants.

Le coach des Eléphants de Côte d’Ivoire, Emerse Faé, a soulevé une préoccupation majeure après les quarts de finale de la 34e édition de la CAN. Samedi dernier, lors de la conférence de presse d’après-match au stade de la Paix de Bouaké, Faé a vivement exprimé son désir de voir son équipe améliorer ses entames de matchs, les qualifiant de « laborieuses » et appelant à une meilleure maîtrise dès le début des rencontres.

Emerse Faé détecte un problème dans son équipe

« Il faut qu’on revoie un peu nos entames de matches, qu’on essaie de maîtriser le match plutôt que de subir et d’avoir à chaque fois être obligé de ramer, de faire des efforts pour revenir. C’est bien, c’est bon signe, c’est toujours bien quand vous gagnez en revenant au score mais si on peut éviter, ce serait encore mieux », a déclaré Emerse Faé lors de cette conférence de presse.

bop

L’entraîneur ivoirien a souligné que bien que les Eléphants aient réussi à renverser la vapeur lors de leurs récents affrontements contre le Sénégal et le Mali, cela ne devrait pas devenir une habitude. Emerse Faé a mis en lumière la nécessité de repenser certaines tactiques pour éviter de subir les matchs et de se retrouver en position de devoir effectuer des remontées spectaculaires pour l’emporter.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

L’entraîneur ivoirien n’a pas mâché ses mots en évaluant les performances de son équipe lors des précédents matchs. Alors que les Eléphants ont réussi à renverser la situation contre leurs adversaires, notamment lors de leur récente victoire contre le Mali (2-1), le sélectionneur ivoirien a souligné les aspects du jeu qui nécessitent une amélioration. Il a notamment mis en avant le « fighting spirit » de ses joueurs, soulignant leur détermination à revenir dans le match malgré les difficultés rencontrées.

Emerse Faé confiant pour la demi-finale

Dans un sport où chaque détail compte, le technicien ivoirien insiste sur l’importance de la constance et de la discipline tactique dès le coup d’envoi. Il a souligné que bien que les retournements de situation puissent être excitants, ils peuvent également être évités avec une approche plus solide dès le début du match.

Emerse Fae

Il faut également noter que la Côte d’Ivoire entre dans la demi-finale contre la RDC avec quelques inquiétudes. Quatre joueurs seront absents. Cependant, le sélectionneur ivoirien reste confiant. Il reconnaît la perte de ces bons joueurs, mais souligne également les forces de l’équipe. Le technicien assure qu’ils travailleront avec les atouts présents et se prépareront activement pour le match contre la RDC dès le lendemain.

 « Ce sont des pertes parce que ce sont de bons joueurs. Oumar et les autres nous apportent beaucoup par leur envie, leur puissance (…) On jouera avec les forces présentes. C’est une grosse perte, mais nous avons 27 joueurs, dont 24 joueurs de champion. C’est vrai qu’Odilon et Oumar seront suspendus, mais nous avons d’autres armes », a assuré Emerse Faé.

Le sélectionneur ivoirien décrit la RDC comme une équipe redoutable et annonce un match différent de ceux précédemment disputés contre le Sénégal et le Mali. Le sélectionneur de la Côte d’Ivoire affirme que lui et son staff analyseront minutieusement le jeu du Congo pour mieux le contrer et créer ainsi des difficultés à leurs adversaires. En tant que successeur de Jean-Louis Gasset, il est déterminé à mener son équipe vers la victoire.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *